Par Jacques Myard

Les siècles regorgent de foucades et autres lubies dont les propagandistes prétendent détenir la vérité universelle qui s’inscrirait dans le sens de l’Histoire …

On se souvient des « Précieuse Ridicules » de Molière dont les héroïnes Magdelon et Cathos se targuaient d’imposer leur « préciosité » pour raffiner les moeurs et la langue française, vaste programme…

Eh bien on est rassuré , l’Histoire excelle dans l’art de resservir les plats : entrent aujourd’hui en scène les nouveaux révolutionnaires, sexistes en peau de lapin qui, brandissant l’égalité des sexes, exigent tout azimut l’orthographe inclusive pour féminiser la langue française…

Le résultat est un succès : notre langue devient un charabia incompréhensible, voila une avancée historique des salonnards du politiquement correct dans le ridicule le plus accompli …

Molière, au secours !

Jacques MYARD
Membre Honoraire du Parlement
Maire de Maisons-Laffitte
Président du Cercle Nation et République
Président de l’Académie du Gaullisme

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

1 × trois =