Les entreprises doivent aider davantage leurs salariés-aidants

Par Véronique Rocchi, Présidente de France d’Avenir

Huit à onze millions de personnes accompagnent au quotidien un proche en situation de maladie ou de handicap, ou en perte d’autonomie due à l’âge.

Aussi, malgré une implication personnelle que beaucoup estiment « naturelle », de nombreuses enquêtes mettent en évidence les impacts négatifs du rôle de l’aidant sur leur état de santé, leur bien-être mais aussi sur leur vie sociale, professionnelle et leurs revenus. C’est pourquoi leur reconnaissance et leur soutien représentent un enjeu social important. Le soutien des aidants est aussi un enjeu sociétal croissant, auquel les employeurs sont confrontés. La mobilisation des entreprises est déterminante, une attention toute particulière doit être apportée à la situation spécifique des aidants en emploi.

La moitié des proches aidants occupent un emploi, un salarié sur dix est proche aidant.

L’Aménagement des horaires de travail, réductions du temps de travail, arrêts de travail, démotivation voire démissions, sont autant de conséquences qui pèsent directement sur la situation du salarié-aidant, mais aussi sur l’entreprise. Plusieurs études en démontrent l’impact financier important pour les entreprises. A ce titre, il s’agit d’un objectif relevant pleinement de la RSE.

Nous devons mettre en place la stratégie de conciliation entre vie professionnelle et personnelle des aidants comme une priorité.
Des mesures sont susceptibles d’encourager les entreprises à s’engager dans des démarches volontaristes visant une meilleure prise en compte de la situation de leurs salariés-aidants pour une meilleure conciliation, vie professionnelle, vie personnelle. Le travail doit porter sur les conditions nécessaires à l’élargissement des critères de la RSE à cette problématique, sur l’identification des leviers en faveur d’une intégration et d’une appropriation effectives de cet enjeu par les entreprises. Ils porteront sur le développement et la valorisation de pratiques exemplaires. Une attention particulière doit-être portée aux petites et moyennes entreprises.


Ils s’appuieront notamment sur un recensement des pratiques des entreprises et des outils disponibles, sur le dialogue avec l’ensemble des parties prenantes, dont les associations représentatives des proches.

Quelle situation économique, sociale lorsque l’on est femme et Sénior-aidante? Quel impact sur la vie personnelle et professionnelle des femmes Séniors (54-65 ans) ?

La vie n’est pas un long fleuve tranquille, elle est faite de plusieurs voyages.

Divorce, décès du conjoint; Une femme Sénior sur 50 est concernée par la dissolution de son couple , cependant près du tiers d’entre elles exercent un rôle d’aidantes auprès d’un proche, les conséquences sont importantes sur leur niveau de vie et leurs trajectoires professionnelles.

Comment mieux prendre en compte leurs besoins et leurs contraintes ?

Comment mieux prendre en compte leurs besoins et leurs contraintes ?Les femmes Séniors seraient environ 1,1 million à aider un conjoint, un parent, un enfant, un frère ou une sœur dans les actes de la vie quotidienne, pour des soins ou de la surveillance Cette aide parfois intense, quotidienne dans 25 % des cas, a un impact significatif et souvent négatif sur la qualité de vie des proches aidantes, notamment en termes de santé ou de sacrifices consentis. Elle peut avoir aussi des répercussions sur la vie professionnelle : aménagements contraints de l’activité, renoncement à des évolutions professionnelles et plus rarement sortie du marché du travail.

Il y a nécessité d’assurer une cohérence de statuts entre un aidant auprès d’une personne handicapée et un aidant auprès d’une personne en perte d’autonomie. Plus spécifiquement, les propositions visent à mettre en cohérence les dispositifs qui rémunèrent ou indemnisent les aidants et les congés existants, à consolider le congé de proche aidant, à favoriser la conciliation entre vie professionnelle et vie familiale ou personnelle et enfin à repenser les droits à la retraite des aidants.

À noter que les voies de réforme actuelle ne concernent pas spécifiquement les femmes Séniors mais ont vocation à s’appliquer à l’ensemble des aidants.

Face au changement démographique : vieillissement, handicap vieillissant, santé

Le vieillissement implique de trouver un équilibre juste et efficace entre périodes d’emploi et de retraite, il est nécessaire de moderniser le système des retraites, mais aussi d’accompagner les Séniors , Séniors-aidants. Que fait-on pour le vieillissement de la population, le handicap vieillissant ? Quel rôle intergénérationnel ?

Inégalités et insécurité économiques : mesures pour une économie inclusive

Égalité des chances, protection sociale, redistribution fiscale et sociale juste et efficace… Même si la France est en meilleure position que la plupart des autres pays, pour que les opportunités économiques bénéficient au plus grand nombre et soient équitablement réparties, la France se doit d’agir sur plusieurs fronts, à différentes étapes de la vie économique des individus.

L’établissement du constat trace un cadre pour l’avenir de notre société par les forces de propositions et décisions politiques à mener dans l’éthique, la dignité humaine, le partage solidaire intergénérationnel pour un système gagnant-gagnant, qui valorise l’entraide entre les générations.

Véronique Rocchi
Présidente de France d’Avenir

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

2 + dix =