Je m'abonne

L’économie française frappée de plein fouet par la contrefaçon

Une nouvelle étude choc qui évalue les impacts économiques de la contrefaçon sur les ventes et l'emploi dans 3 secteurs : l'habillement (y compris les chaussures), les cosmétiques et les jouets au niveau européen. En France, la contrefaçon coûte 6.7 milliards d’euros par an et plus de 38 000 emplois.

Entreprendre - L’économie française frappée de plein fouet par la contrefaçon

Cette étude réalisée par l’Observatoire de l’EUIPO (Office de l’Union européenne pour la propriété intellectuelle) effectue un focus sur des industries particulièrement impactées et révèle des données édifiantes, notamment :

Le jouet qui connaît le taux le plus élevé de pertes de ventes dues à la contrefaçon : 8,7 % des ventes, correspondant à 1 milliard d’euros et 3 600 emplois de moins en raison de la contrefaçon.

L’habillement qui a perdu près de 12 milliards d’euros de revenus en moyenne annuelle entre 2018 et 2021, ce qui représente 5,2 % des ventes de vêtements. En raison des pertes de ventes dues à la contrefaçon, l’industrie du vêtement a employé 160 000 personnes de moins chaque année au cours de la même période.

Les cosmétiques, qui perdent 3 milliards d’euros, correspondant à 4,8 % des ventes totales et près de 32 000 emplois supprimés chaque année.

38 000 emplois supprimés chaque année

Pour rappel, le fléau des faux produits s’estime, selon l’OCDE, à 2.5% du commerce mondial. Pour la France, les conséquences sont particulièrement graves : 6.7 milliards d’euros de pertes de ventes directes et plus de 38 000 emplois seraient supprimés chaque année dans l’Hexagone.

Pour Delphine Sarfati-Sobreira, directrice générale de l’Unifab, association de promotion et de défense du droit de la propriété intellectuelle – qui regroupe plus de 200 entreprises membres, « Il est évident que ces pertes économiques colossales nuisent fortement aux investissements habituellement réalisés en matière de création et d’innovation, symbole du patrimoine intellectuel de la nation toute entière. »

Selon un sondage IFOP, pour l’Unifab et l’INPI, 4 consommateurs français sur 10 ont déjà acheté de la contrefaçon et plus de 34% d’entre eux ont acheté une contrefaçon pensant le produit authentique, alors qu’il s’agissait d’un faux produit – pour les 15-18 ans, ce chiffre atteint les 37%.

Alexandre Bodkine


Vous aimez ? Partagez !


Entreprendre est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Publiez un commentaire

Offre spéciale Entreprendre

15% de réduction sur votre abonnement

Découvrez nos formules d'abonnement en version Papier & Digital pour retrouver le meilleur d'Entreprendre :

Le premier magazine des entrepreneurs depuis 1984

Une rédaction indépendante

Les secrets de réussite des meilleurs entrepreneurs

Profitez de cette offre exclusive

Je m'abonne