Le Professeur Didier Raoult, Directeur de l’IHU Méditerranée Infection, est régulièrement pris à partie par ses détracteurs, notamment sur les réseaux sociaux. Le scientifique a décidé de riposter devant la Justice et a déjà déposé trois plaintes pour diffamation.

« Je suis content car j’ai reçu un chèque de de monsieur Raffi ! Il a été le premier à m’avoir insulté et menacé le lendemain du jour où j’ai parlé de la chloroquine (NDLR : après des mois de procédure, le médecin nantais François Raffi a finalement reconnu être l’auteur de menaces contre Didier Raoult).

La justice c’est comme la science, c’est un peu lent, mais ça finit par se résoudre. J’ai déjà porté plainte contre 3 personnes qui m’avaient diffamé, donc j’attends, les dossiers sont en cours d’instruction. Aujourd’hui je vais porter plainte contre une dame qui est complètement déchaînée contre moi et qui me harcèle en meute, qui dit que je suis néo-colonialiste. Cet espèce de harcèlement maladif est basé sur le fait que j’ai dit que la chloroquine pouvait jouer un rôle. Soit, c’est de la pathologie, soit c’est de la corruption.  Je n’en sais rien mais c’est l’un des deux, car on ne peut pas se déchaîner à ce point contre toutes les publications de quelqu’un parce qu’on est contre la chloroquine y compris à dire : écoutez, maintenant, c’est moi qu’on harcèle parce que je dénonce les gens qui utilisent la chloroquine. Nous vivons dans un monde où nous laissons une place à la délation et à la calomnie, ce qui n’est pas acceptable.

De toute manière, tout cela est rattrapé par la justice. Ne croyez pas que ceci va tomber à l’eau car ce n’est pas le cas. Ça a commencé, ça continue et ça continuera. »

L’intégralité de l’intervention du professeur Didier Raoult est à retrouver sur la chaîne Youtube de l’IHU Méditerranée-Infection

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

un + treize =