Le fondateur de Théaomai : « Dans les milieux populaires, personne ne vous dit d‘entreprendre ! »

Il suffisait d’y penser. Dans un pays, le nôtre, où le poids économique de la culture et de ses industries connexes dépasse dans le PIB celui du secteur automobile, le lancement par Jean-Philippe Zappa et Laurent Storch de Théaomai, première plateforme forme web du spectacle vivant, tombe à point nommé.

L‘un est communicant, lobbyiste, écrivain et fondateur à Lyon de l’agence « les enfants terribles », l‘autre, ex Directeur de programmes de TF1, s’est occupé aussi de Dany Boon. « Théaomai veut relier les acteurs du spectacle vivant, un sorte de Meetic de la culture à l‘attention des programmateurs de spectacle“.

Il y en a 150 000 en France (salles,  organisateurs, collectivités, festivals …). 300 sont déjà inscrits sur Théaomai, et il y a 1000 spectacles disponibles. Théaomai a de l‘ambition. Une première levée de fonds de 3 M€ est prévue au printemps. Ce qui n’empêche pas Zappa (rien à voir avec le guitariste) de vouloir faire du prosélytisme pour entreprendre auprès des jeunes : « Je viens d‘un milieu populaire. Contrairement à ce qu‘on croit, personne ne vous incite à se lancer. Ni l’école, ni la fac, ni la culture environnante … surtout si vous parents ne sont pas dans le commerce. Moi, j’ai du m‘affranchir. Dans cet océan de conformisme ambiant, votre magazine reste une formidable bouée de sauvetage. »

Ce n‘est pas moi qui vais dire le contraire. Je bois ses paroles. Pourtant on n‘a pas pris de vin.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

3 × 2 =