L’Assemblée Nationale continue-t-elle à jouer son rôle ?

photo : Eliot Blondet/ABACAPRESS.COM

Par Jean-Luc Cadeddu, Historien et Maire-adjoint de Maisons-Alfort

Le 17 juin 1789, les Députés du Tiers Etat se proclament Assemblée Nationale dans la salle des menus plaisirs de Versailles.

Le 9 juillet 1789, l’ensemble des Représentants du  peuple se déclarent Assemblée Nationale constituante, la Constitution étant adoptée le 3 septembre 1791. La France devient alors une Monarchie Constitutionnelle, le Roi n’étant plus un Monarque de droit divin, mais un Monarque tenant son autorité de la Nation !

Il devient de ce fait Roi des Français et non plus Roi de France, ayant néanmoins toujours le privilège de choisir ses Ministres.
L’Assemblée devient Assemblée législative, les Députés étant élus au suffrage censitaire indirect par les Citoyens payants l’impôt.

Après la prise des Tuileries du massacre du 10 Août 1792, la convention Nationale remplace la législative et proclame le 22 Septembre 1792 la République une et indivisible. Elle abolit la Royauté et va incarcérer la Famille Royale dans la Prison du temple.

Les Citoyens pourront désormais élire leurs Députés au suffrage Universel direct sans obligation de cense.

Notre Parlement actuel Chambre et Sénat remplit-il toujours son rôle de contrôle de l’exécutif ? Je pense que oui désormais, par rapport au mandat précédent qui n’était qu’une chambre d’enregistrement de la majorité Macron sans expérience.

La représentation actuelle de toutes les diversités politiques me convient car elle est représentative d’une vraie expression de notre Démocratie et de nos libertés d’expression si chèrement payées pendant la Révolution Française.

Vive la République !

Jean-Luc Cadeddu

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

cinq + 17 =