La gouvernance désastreuse d’Emmanuel Macron

Emmanuel Macron (photo Sputnik/ABACAPRESS.COM)

Jacques Myard, membre des Républicains, et maire de Maisons-Laffitte depuis 1989.

Tribune. Le vertige gagne nos esprits lorsqu’on analyse la situation intérieure de la France ainsi que les choix opérés par le chef de l’Etat en matière internationale et de politique étrangère :

La crise résultant de la paralysie des approvisionnements en carburants des stations-services, étonnante, est significative du manque d’anticipation du gouvernement qui subit les événements et joue les Ponce-Pilate, jugeant qu’il s’agit là d’un conflit social privé. Comment croire qu’un conflit social qui paralyse l‘économie de la Nation peut  être considéré comme un simple conflit social entre des salariés et une entreprise ?

Le gouvernement a laissé pourrir la situation, au lieu d’exiger la mise en place d’une politique des revenus, justifiée par l’inflation et les profits de Total qui n’ont bénéficié qu’au PDG de l’entreprise – son salaire a bondi en un an de 3,9 à 5,9 millions d’euros, une bagatelle !

La réforme de la Police Judiciaire est un « succès d’opposition » tous azimuts: des policiers aux procureurs généraux, voilà une réforme que l’on doit considérer, sans rire, comme … opportune

La France toujours généreuse livre du gaz à l’Allemagne, mais le gouvernement prévient les Français qu’ils devront subir des coupures d’électricité cet hiver …cette chère Allemagne qui a réussi à casser EDF et mis l’Europe dans l’impasse économique !

Á l’Assemblée nationale, les attaques ad hominem entre députés de tout bord ont un relent de guerre civile. Le summum de la bêtise est atteint par les députés macronistes qui ne veulent pas jouer au football avec des députés RN !

Mais alors pourquoi ne demandent-ils pas l’interdiction de ce parti politique si ce sont des pestiférés ?  Totale incohérence !

Le féminisme de « moi-aussi » se radicalise et tombe dans la stupidité de la guerre des sexes, c’est là une grande avancée de société  …sans commentaires !

Toujours à l’Assemblée nationale, l’incohérence du projet de la loi de finances qui ouvre les vannes des dépenses publiques dans les ministères ne peut susciter qu’incrédulité, sarcasmes et …49-3 ; le gouvernement pratique la fuite en avant et perd chaque jour un peu plus de crédibilité.

En Afrique la France est vouée aux gémonies et accusée de toutes les fautes, coupable même de soutenir le terrorisme ; les derniers événements du Burkina Faso, après ceux du Mali, illustrent cette dégradation  inquiétante, mais logique.

Pourquoi les Africains auraient-ils une bonne appréciation de la France lorsque le Président de la République ose prétendre que notre pays a commis un crime contre l’humanité lors de la colonisation, accepte de cautionner des rapports à charge contre la France sur la guerre d’Algérie ou le génocide au Rwanda ? Et comble de l’amateurisme, il espère ainsi obtenir en retour les bonnes grâces des Algériens et des Rwandais…en attendant Godot !

De plus, la France, paralysée par le carcan européen, ne parle plus en son nom en Afrique mais joue la carte du multilatéral, oubliant son drapeau, alors que la Chine, la Russie avancent avec méthode et cynisme.

Ajoutons la fin voulue – pour des raisons budgétaires – de la coopération militaire qui était l’appui aux armées africaines, seules forces régaliennes de ces États, ne vous étonnez pas que votre fille soit muette …

En Irak et en Syrie, la France, en collant à la position américaine, a perdu une influence certaine au profit de la Russie et des extrémistes iraniens.

L’Ukraine représente à son paroxysme la vassalité de la France à la politique américaine, Paris suit aveuglément le président Zelenski,  proxy de Washington, qui est dans une logique totale d’escalade de guerre.

Il  exige des armements de plus en plus nombreux et sophistiqués ; la France tétanisée par les salons parisiens biberonnés à la pensée géostratégique de  Bernard- Henri Levy … obtempère ! Elle a perdu toute autonomie et crédibilité !

Antoine de Saint-Exupéry relève avec justesse dans Vol de nuit :
«  Il n’y a pas de fatalité extérieure, mais il y a une fatalité intérieure : vient une minute où l’on se découvre vulnérable, alors les fautes vous attirent comme un vertige. »

Jacques Myard

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

seize + 11 =