Vincent Bollore

Tribune. Un article de Robert Lafont dans « Entreprendre » nous annonce que le Groupe Bolloré pourrait se séparer de ses activités « transports » en Afrique et qu’une banque d’affaires américaine étudierait les offres pour le rachat du groupe. Dans le même article Robert Lafont espère que la société CMA CGM rachète le groupe Bolloré, et qu’ainsi, la France puisse maintenir ses positions en Afrique

Aprés l’affaire d’Alstom énergie, des sous-marins australiens et d’autres, ainsi que la formation de AUKUS, qui se fait contre la France et touche la Nouvelle Calédonie à la veille du 3è referendum , nous pouvons craindre le pire . Constater par exemple que certains de nos « amis », comme en 44 avec le plan AMGOT, veuillent ranger la France au magasin des accessoires.

L’Empire Bolloré, gère des dizaines de ports, de nombreuses lignes de chemins de fer et autres forteresses dans une vingtaine d’États Africains Francophones. Il réalise, dans ces États, quelques dizaines de milliards d’euros de Chiffre d’affaires, y fait travailler plus de 20 000 personnes, il participe ainsi et même anime souvent, la vie économique de ces pays. Le groupe Bolloré, élément essentiel pour ces États, assure ainsi une présence française forte dans ces pays amis, qui ont souvent été nos frères d’armes.
Rappelons 1914 : 38 000 Africains sont venus se battre en France. Rappelons 40 et le : ‘C’est nous les Africains qui sommes venus de loin, nous venons des colonies pour défendre le pays ».
Quel aurait été le poids du Général de Gaulle vis à vis de Roosevelt qui ne l’aimait pas et de Churchill qui ne le supportait pas, sans un Félix Eboué initiateur du ralliement du Tchad à la France Libre, ce qui incite tous les Etats de l’ex AEF, sauf un, à le suivre. Leclerc a pu ainsi prendre pied sur ce Continent, gagner la capitale du Cameroun et entamer la reconquète. L’Afrique Française libre, capitale Brazzaville, permet au Général de Gaulle de réinstaller la France au grade de grande puissance. Sans cette force, nous n’étions pas dans le camp des vainqueurs, nous n’aurions pas obtenu un siège de membre permanent au Conseil de Sécurité de l’ONU, nous n’aurions pas pesé sur l’échiquier politique mondial.

Après 1945 – Nos amis Africains nous permettent de maintenir notre statut de puissance, leurs votes lors des réunions des institutions internationales affermissent nos positions. Les Chefs des États de cette Afrique amie permettent de contenir l’avancée de l’expansion communiste. Nos grandes entreprises œuvrent alors avec les populations locales créant de la richesse qui permet d’apporter un certain confort aux populations autochtones
Les dirigeants, souvent issus de l’École de Formation des Officiers d’Outre-Mer de Fréjus sont instruits par nos spécialistes. Bref tout nous rassemble pour défendre des intérêts devenus communs et apporter du confort aux populations.

Seulement, n’est pas grand qui veut, et nombre de successeurs du Général de Gaulle, pensant jouer au Monopoly, tentent d’imposer leur loi, oubliant qu’une nation, c’est le droit d’un peuple à disposer de lui même

Après l’affaire des diamants de VGE, Mitterrand place son fils (Papa m’a dit) en Afrique pour imposer SA démocratie Mitterrandienne (discours de la Baule) Chirac joue les stratèges financiers. Sous Sarkozy, prédominance économique, pour l’amitié, circulez il n’y a plus rien à voir. HOLLANDE assassine la France/Afrique, Emmanuel Macron prend les Africains pour des demeurés, en même temps qu’il ne cesse de se repentir, faisant perdre la face à la France.

Aprés nos ennemis de l’intérieur, il nous faut nous prémunir contre ceux de l’extérieur / Père gardez-vous à droite, Père gardez-vous à Gauche.

USA : ils installent leur centre de commandement militaire pour l’Afrique à Djibouti afin de partir à la conquête des marchés et de l’exploitation des richesses de ce Continent. Les USA tentent aussi de réduire leur dépendance énergétique vis à vis du Moyen-Orient et pour cela effectue un grignotage souterrain contre nos intérêts dont se charge la CIA. Naïfs nous ne comprenons pas, que l’Afrique francophone intéresse l’Amérique.

La Chine : elle aussi installe à Djibouti ses forces militaires afin de garantir ses intérêts et d’assurer la sécurité de ses lignes de ravitaillement. Elle créée la ChineAfrique, devient le Ier partenaire commercial du Continent Africain , installant partout ses routes de la soie, creusant des ports en eaux profondes, se préoccupant de l’agriculture et du reste : elle achète 67% du pétrole Africain, 57% du bois et des minerais. L’Afrique intéresse la Chine

Et voici qu’en plus des mercenaires de Wagner qui cachent la présence militaire de la Russie (Mali les «Wagners » vont être payés pour défendre les gouvernants alors que la France finance et assure la défense des populations) voici que se présente, la Turquie avec un Erdogan en visite dans la plupart des Etats, où il propose des aides pour l’éducation et la coopération militaire. Attention au danger que cela représente, on connait aujourd’hui le mal que font les « imams » cachés auprés des jeunes. Sur le plan commercial Erdogan a trouvé un slogan parfait : Moins cher que les produits des Etats membres de l’UE et de meilleure qualité que les produits chinois – L’Afrique intéresse la Turquie

Qui peut penser sérieusement que le départ de l’empire Bolloré pourra être compensé par l’arrivée d’un groupe français ?
En l’état actuel des choses, sans investissements français, sans une volonté politique forte , nous perdrons notre place en Afrique.
Attention au danger, nos deux atouts maîtres, DOM COM et notre présence en Afrique sont menacés. Un pays n’a pas d’amis mais des intérêts . Défendons les nôtres en ne comptant que sur nous-mêmes.

Henri Fouquereau

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

dix + six =