La députée Coralie Dubost écartée des Législatives par Emmanuel Macron

Le couperet est tombé : Coralie Dubost, députée LREM de l’Hérault ne devrait pas briguer un second mandat à l’Assemblée Nationale. Emmanuel Macron s’opposerait en effet à ce que l’élue soit investie par la République en Marche. La députée a en effet été épinglée pour avoir puisé à plusieurs reprises dans ses frais de mandat de députée pour des dépenses personnelles.

« L’affaire Dubost tombe au pire moment et le Président est furax. Elle vient brouiller sa réélection et son investiture. Pour l’instant, c’est clair, Macron et Guérini (Stanislas Guérini, Délégué général de La République en Marche, NDLR) s’opposent formellement à ce que Coralie Dubost représente à nouveau la majorité présidentielle aux prochaines Législatives » Pour ce ministre qui s’exprime officieusement, Coralie Dubost, députée de la 3ème circonscription de l’Héralut, est devenue une pestiférée pour l’Elysée.

La faute au site d’information Mediapart qui a dévoilé ce vendredi que la députée de l’Hérault avait multiplié les dépenses personnelles en se servant de son enveloppe allouée par l’Assemblée. Parmi ces frais figurent des « dépenses vestimentaires mensuelles selon une fourchette allant de 1500 à 2000 euros ». Des dépenses élevées auraient également été enregistrées dans des restaurants de luxe… ou pour de la lingerie.

Les faits sont suffisamment graves pour faire l’objet d’un rapport de l’Assemblée Nationale au printemps 2021. La députée a même été convoquée par le déontologue de l’Assemblée nationale, Christophe Pallez. Aucune sanction officielle n’aurait alors été prise mais Coralie Dubost aurait reçu un sévère rappel à l’ordre.

Adam Richard

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

dix-sept + 7 =