Il fait partie de ces grands entrepreneurs discrets dont personne ne parle. Roland Beaumanoir, 71 ans, fils d‘un commerçant malouin, a pourtant construit à partir d‘une petite échoppe à Saint-Brieuc en 1981 un véritable empire dans l‘univers de la distribution textile.

Beaumanoir reprend La Halle et sauve 2520 emplois

Il est vrai qu’au début le corsaire de la mode, au lieu de se précipiter sur les coûteux fonds de commerce des grandes villes et centres commerciaux, a préféré lorgner sur les boutiques de seconde zone, celles qui valaient moins chères : les commerces de villes petites ou moyenne. Un peu comme le montpelliérain Pierre Mestre, le patron d‘Orchestra-Premaman  à qui le Tribunal de commerce vient de fournir une seconde chance. Beaumanoir a compris que c‘est en période de crise, comme maintenant, que se produisent les plus belles opportunités. Dans la distribution de meubles, But vient de mettre la main aussi sur son rival Conforama.

Un incubateur dédié au e-commerce et à la distribution à Saint-Malo

En reprenant 366 magasins de La Halle (détenu jusque là par Vivarte) après avoir échoué à reprendre Naf-Naf échu à un groupe textile turc, Beaumanoir augmente sérieusement son périmètre autour de ses enseignes de mode Cache-Cache, Bonobo, Breal ou Morgan. Un géant français de 2700 magasins, bien implanté en Chine avec 1000 magasins et qui profite du rachat pour annoncer un investissement de 25 millions d‘euros à Orléans (Loiret) pour se doter d‘un nouvel entrepôt ultra robotisé, venant compléter ses 6 centres de stockage. À Saint-Malo, siège du groupe, il a investi sur un incubateur dédié au e-commerce et à la distribution.
Les entrepreneurs ont saisi que la période actuelle est un tournant historique pour changer de dimension. Ne manquez pas le coche, regardez de près la liste des entreprises à reprendre (Tribunaux de commerce, ou sur le service dédié d‘Entreprendre.fr). La relance, c‘est maintenant !

Robert Lafont

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici