Immigration et délinquance

Tribune. L’insécurité dans nos territoires n’est pas nouvelle elle a toujours existée  mais les médias de l’époque étaient moins nombreux et surtout plus discrets. Tout le contraire de nos jours avec la concurrence entre chaines de télévision et de radios dont pour certaines un seul objectif : faire de l’Audimat en distillant du sensationnel générateur hélas de psychose et de division entre les individus.

Pour ne citer qu’une banlieue actuellement sur la sellette : Aulnay-sous-Bois en Seine Saint Denis, je ne vous étonnerai pas en vous rappelant que cette ville bien qu’administrée par un ancien haut fonctionnaire de police porte le poids depuis plusieurs années  d’une délinquance endémique mal réprimée avec trafic de drogue dans ses cités !

Ne devrions-nous pas raser ces HLM construits après-guerre dans le cadre du plan Marshall et dont le Général de Gaule fût le principal commanditaire en sa qualité de président de la toute nouvelle constitution de 1958 ? Le Général lui-même ayant fait venir d’Afrique du Nord la main d’œuvre dont la France manquait à ce moment-là et dont l’industrie automobile avait grand besoin.

Cela me faisant constater que les petits fils de ces Algériens contrairement à leurs grands parents auront (pas tous) beaucoup de mal à s’intégrer sans oublier les Marocains et les Tunisiens qui n’acceptent pas tous les lois de notre République.

Bien sur les africains du Nord comme ceux de l’OUEST ne sont fort heureusement pas tous réfractaires à nos lois, mais ils forment néanmoins pour certains une bonne partie de la délinquance en France ! (parfois rattrapés aussi par nos concitoyens).
Pour des raison de clientélisme toutes les politiques de sécurité de la V République n’ont jamais voulues  réellement régler le problème laissant à leur successeurs le soin.de de gérer cette lourde tâche

Actuellement l’extrême gauche de Monsieur Mélenchon est une arme redoutable contre l’équilibre de notre pays exhortant la population à se révolter contre le pouvoir en place avec refus de respecter la police.
Louis XIV avait fait créer par son Ministre Colbert en 1667 la lieutenance de police en nommant à ce poste le premier vrai policier de France Nicolas de la Reynie dont le bilan pour l’époque fût exceptionnel.

Pourrait on changer dans ce sens les hommes en place tant à l’intérieur qu’à la justice ? Je vous laisse seul  juge,  néanmoins une Politique trop laxiste vis-à-vis de la délinquance avec un parlement de débutants ne peut que nous emmener dans le chaos.

JEAN LUC CADEDDU

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

11 − six =