G20 : XI Jinping et E. Macron s’engagent à promouvoir la paix et la prospérité économique dans le monde

Le président chinois Xi Jinping s’est entretenu avec le président français Emmanuel Macron, dans la matinée du mardi 15 novembre, en marge du sommet du G20, à Bali.  C’était aux environs de 8 heures (heure locale) que les deux dirigeants se sont serré la main, avant de dialoguer dans une grande salle de l’hôtel du président chinois.
Une occasion Xi Jinping de souligner l’importance des échanges étroits menés, par divers moyens, avec son homologue français, lesquels ont permis aux relations sino-françaises de maintenir une bonne dynamique de développement et de coopérations majeures entre les deux pays.  Mais aussi, a-t-il indiqué, d’enregistrer des progrès encourageants au cours des trois dernières années.
Au moment où le monde entre dans une nouvelle période de turbulences et de transformations, fait remarquer Xi Jinping, la Chine, la France et l’Europe, forces majeures dans un monde multipolaire, doivent poursuivre l’esprit d’indépendance, d’ouverture et de coopération et travailler dans le but d’assurer un développement solide et pérenne de leurs relations sur la bonne voie, en apportant de la stabilité et des énergies positives au monde.

Faire avancer la modernisation chinoise

Le Président Xi Jinping a réaffirmé la détermination de la Chine à promouvoir son ouverture de haut niveau et à faire avancer la modernisation chinoise, en offrant de nouvelles opportunités à la France et aux autres pays du monde. Il a relevé la nécessité pour les deux parties de « faire une planification globale en se tournant vers l’avenir, de se respecter mutuellement quant aux intérêts vitaux et préoccupations majeures de part et d’autre, d’approfondir la coopération concrète, de faire progresser sans cesse la coopération dans les domaines traditionnels et d’explorer activement les possibilités de coopération dans les secteurs comme les énergies vertes, l’innovation scientifique et technologique. »
Le président chinois a exprimé son souhait de voir la partie française contribuer à l’établissement d’un environnement d’affaires plus équitable, plus juste et non discriminatoire vis-à-vis des entreprises chinoises en France.
Il a rappelé que la Chine et l’Europe ont développé, au fil des ans, de forts liens d’interdépendance sur le plan économique.  Avant d’inviter les deux parties « à élargir le commerce et les investissements dans les deux sens, à préserver la stabilité et le bon fonctionnement des chaînes industrielles et d’approvisionnement mondiales, et à défendre les règles et l’ordre économiques et commerciaux internationaux. »

Contribuer ensemble au succès du sommet du G20

Xi Jinping a soutenu l’idée de voir la France travailler auprès de l’UE pour que cette dernière continue d’appliquer une politique indépendante et positive à l’égard de la Chine. « La partie chinoise, a-t-il affirmé, entend travailler avec la partie française pour soutenir la présidence indonésienne à la réussite du Sommet du G20 de Bali, à renforcer la communication et la coordination sur la lutte contre le changement climatique, la conservation de la diversité biologique et d’autres questions, à défendre ensemble le véritable multilatéralisme, et à relever les défis planétaires tels que la sécurité alimentaire et la sécurité énergétique, afin de résoudre les problèmes entravant le développement durable. »
Le Président Emmanuel Macron a adressé des félicitations au Président Xi Jinping pour sa réélection en qualité de Secrétaire général du Comité central du Parti communiste chinois (PCC) et le plein succès du XXe Congrès national du PCC. Il a rappelé l’engagement commun de la France et de la Chine à promouvoir la paix, le développement et la prospérité économique dans le monde, avant de saluer la voie chinoise de la modernisation.

S’opposer à la confrontation des blocs

Emmanuel Macron a martelé que son pays poursuit une diplomatie indépendante et s’oppose à la confrontation des blocs.  Il a réaffirmé « la détermination de la France de travailler avec la Chine, dans un contexte international instable, à intensifier les échanges et le dialogue de haut niveau et à approfondir la coopération notamment dans les domaines économique, commercial, aéronautique et du nucléaire civil dans un esprit de respect mutuel, d’égalité et de bénéfice mutuel. »
Il s’est dit heureux de voir les entreprises chinoises venir en France développer cette coopération. Exprimant la volonté de son pays de renforcer la communication et la coopération multilatérales avec la Chine pour répondre ensemble aux questions planétaires comme le changement climatique, la crise alimentaire et la conservation de la biodiversité, il a affirmé que la France œuvrerait à favoriser activement le dialogue et la coopération entre l’Europe et la Chine.

Les deux parties ont échangé des vues sur la situation en Ukraine. Rappelant que la position de la Chine sur la crise ukrainienne est claire et constante et préconise l’arrêt des combats et les négociations de paix, le Président Xi Jinping a invité la communauté internationale à créer des conditions favorables dans ce sens et exprimé la volonté de la Chine de continuer de jouer un rôle constructif à sa propre manière.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

vingt − quatorze =