Tribune. Assez d’illusions, ouvrons les yeux sur la réalité ! La réalité rattrape toujours les fautes, les chimères et fictions des politiques …C’est un axiome de base ! Deux exemples viennent corroborer ce postulat et méritent que l’on s’y arrête pour analyse :

  • 1 ) Le fameux moteur franco-allemand serait le deus ex machina de l’Europe.
    Depuis des années, les gouvernements français ne jurent que par l’Allemagne; Paris n’a de cesse de courtiser Berlin, sans s’apercevoir – ou en refusant de voir – l’évolution  » nationale  » – de l’Allemagne qui entend de plus en plus agir par elle-même et revendique, par exemple, le siège permanent du Conseil de Sécurité de la France et passe Strasbourg, siège du parlement européen, par pertes et profits : CF les déclarations de Annegret Kramp-Karrenbauer ( AKK ) ainsi que celles similaires du vice-chancelier Olaf Scholz…

Mais les querelles d’Allemands ne s’arrêtent pas là :

Elles viennent de prendre une ampleur étonnante avec les exigences de Berlin, exprimées par la Chancelière A. Merkel sur la coopération en matière d’armement : projet de l’avion du futur dit SCAF pour Système de Combat Aérien du Futur .

L’Allemagne exige de pouvoir accéder aux brevets de Dassault – qui résultent de 70 ans de travail français – au grand dam d’Eric Trappier PDG de Dassault qui a dénoncé au Sénat le chantage allemand, rappelant que la France est capable de réaliser ce projet seule !

Les divergences se poursuivent avec les prétentions d’Emmanuel Macron qui souhaite ardemment que l’Europe prenne ses distances avec l’OTAN et se dote d’une défense européenne .

Projet qui sent le soufre pour Berlin, qui reste très attaché à l’OTAN et à l’article 42-7 du Traité de l’UE qui stipule :

 » les engagements souscrits au sein de l’organisation du Traité de l’Atlantique Nord, qui reste pour les Etats qui en sont membres le fondement de leur de leur défense collective et l’instance de sa mise en oeuvre . »

Angela Merkel morigéna Emmanuel Macron lorsqu’il lança dans une formule à l’emporte-pièce  » l’OTAN est en mort cérébrale « .

Pour compléter ce point, on lira avec grand intérêt l’entretien de Wilfried Von Bredow, spécialiste de la politique allemande de défense qui affirme dans le Figaro du 12 Mars dernier :

 » La réalité est que si les Allemands doivent choisir entre l’Europe et l’OTAN, ils choisiront l’OTAN . »

A ce stade de l’évocation des bonnes relations franco-allemandes et des illusions d’Emmanuel Macron, on passera sous silence la fermeture unilatérale de la frontière entre la Moselle et la Sarre …

  • 2 ) La chute de la natalité française , une divine surprise ? Non, la conséquence de décisions d’apprentis sorciers !

Certains commentateurs ont laissé entendre que la pandémie du Covid en serait la cause, c’est là une belle blague .

Comme l’analyse depuis des mois, voire des années, l’excellent démographe Gerard-François Dumont, cette baisse est la conséquence de l’abandon des mesures de soutien aux familles.

La baisse régulière et systématique des allocations familiales effectuée par le gouvernement de François Hollande et poursuivie par Emmanuel Macron en est la cause fondamentale.

GF Dumont, dans toutes ses études, met en évidence la corrélation entre le recul des allocations familiales lesquelles ne sont pas des aides sociales et ont été fortement réduites pour les classes moyennes, et la baisse de la natalité .

F. Hollande et E. Macron ont doublement joué les apprentis sorciers, car la baisse de la natalité a deux conséquences majeures :

  • sur le plan interne, le maintien de la natalité est un facteur sans égal pour équilibrer et financer notre système de retraite; pas de salut en dehors du renouvellement des générations !
  • sur le plan européen et international – et à ce titre je rejoins la question de nos relations avec l’Allemagne -, la paix en Europe ne sera pérenne que si la population française équilibre la population allemande.

Or la France a ou avait une chance historique de rattraper l’Allemagne dont la natalité ne permet plus le renouvellement de ses générations depuis des années , c’est là une donnée géostratégique capitale !

De plus, pour réussir l’assimilation des migrants en situation régulière, il est impératif que les Français de souche soient majoritaires pour les intégrer.
La natalité est pour la France une donnée de survie, n’en déplaise aux bien-pensants !

Gardons-nous surtout d’idéaliser nos relations avec l’Allemagne, vieux travers des salons parisiens. Jean le Rond d’Alembert, dans une lettre à Voltaire, le 11 Janvier 1758 le déplorait déjà :

« Nos Parisiens ont aujourd’hui la tête tournée du roi de Prusse ».

Jacques Myard
Membre Honoraire du Parlement
Maire de Maisons-Laffitte
Président du Cercle Nation et République

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

17 − douze =