Je m'abonne

Europe : qui fait quoi ?

Entreprendre - Europe : qui fait quoi ?

Le 9 juin 2024, les Français devront élire au suffrage universel direct les 81 candidats au Parlement européen de Strasbourg, avec un nombre de représentants passant de 705 à 720. La Présidente actuelle est la maltaise Roberta Metsola, qui a succédé à David Sassoli, décédé en cours de mandat.
Ce Parlement européen, élu pour 5 ans, n’est fort heureusement plus un simple organe consultatif mais dorénavant une institution avec un pouvoir décisionnaire en partenariat avec la sacro-sainte Commission européenne, dirigée d’une main de fer par sa Présidente, Ursula von der Leyen.

Les parlementaires, armés d’un rôle législatif et budgétaire complétés par un pouvoir de censure de l’exécutif, peuvent reprendre leur revanche tout en restant néanmoins frustrés sur le fait qu’ils ne font pas de propositions de lois, ce privilège étant réservé à la seule Commission de Bruxelles.

Ils envient aussi Charles Michel, Président du Conseil européen, qui décide avec tous les chefs d’État des 27 pays membres des grandes orientations politiques de l’Europe, laissant cependant un peu de pouvoir au Conseil de l’Union européenne, composé des ministres avec une présidence tournante tous les 6 mois (c’est court).

Quant au Conseil de l’Europe, contrairement à son appellation, il ne fait pas partie de l’institution, mais son rôle est important car, en dehors de l’Union, il s’occupe des droits de l’homme et de la préservation de la démocratie (on en a bien besoin en ce moment). Les directives européennes sont aussi travaillées par les parlementaires et supervisées par le Conseil de l’Europe. Les fondateurs de l’Europe, Robert Schuman et Jean Monnet, peuvent être contents que les pouvoirs commencent à se répartir plus équitablement entre l’exécutif et le législatif, mais ce n’est pas encore ça ! Serons-nous encore là lorsque nos députés européens pourront, comme nos députés nationaux, légiférer et proposer les lois sur l’Europe ? Je n’en suis pas sûr, mais l’espoir fait vivre. En conclusion, je ne suis pas sûr que les partis dits démocratiques triomphent lors de cette élection, car ils l’ont bien cherché et le désespoir d’un peuple appelle toujours les extrêmes.

Jean Luc Cadeddu


Vous aimez ? Partagez !


Entreprendre est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Publiez un commentaire

Offre spéciale Entreprendre

15% de réduction sur votre abonnement

Découvrez nos formules d'abonnement en version Papier & Digital pour retrouver le meilleur d'Entreprendre :

Le premier magazine des entrepreneurs depuis 1984

Une rédaction indépendante

Les secrets de réussite des meilleurs entrepreneurs

Profitez de cette offre exclusive

Je m'abonne