Suite au retard pris par le cloud souverain, 8 acteurs français de la filière se regroupe dans un collectif afin de proposer un « cloud de confiance », une alternative à Microsoft 365. L’objectif est de prouver qu’il est possible de se passer des acteurs américains et de la bureautique de Microsoft.

Pour répondre aux enjeux économiques de la numérisation de l’État, 8 entreprises habituellement concurrentes, ont décidé de s’allier : Atolia, Jalios, Jamespot, Netframe, Talkspirit, Twake, Whaller et WIMI.

Objectif des jeunes pousses françaises : contrer efficacement Microsoft

Les suites logicielles créés par les leader Français de la « digital workplace » possèdent de nombreux atouts. Dans un premier temps, elles garantissent que les données sont 100% des données souveraines et respectent le RGPD. Les suites logicielles ne sont soumises à aucune loi extraterritoriale ce qui leur permet d’être hébergées par des acteurs Européens.

Les huit entreprises sont 100% Françaises et c’est important ! Les dirigeants sont présents localement et permettent de créer une proximité avec leurs clients et ainsi développer l’emploi sur le territoire franco-européen pour participer à l’économie de la France.

Dans le plan de relance « France 2030 » Emmanuel Macron a annoncé que 30 milliards d’euros seraient réservés à la création d’un « Cloud Souverain ». Le Président insiste sur la nouvelle doctrine de l’État du « Cloud au centre ». C’est pourquoi, les huit entreprises tricolores se sont assurées de créer un « cloud souverain » de confiance pour l’État en privilégiant un modèle de développement favorisant leur indépendance capitalisme.

Qui sont ces jeunes pousses françaises qui se dressent devant le géant américain ?

Fondée en 2001, Jalios est une entreprise qui accompagne les entreprises dans leur transformation digitale. Elle accumule plus de 1,8 millions d’utilisateurs et offre une solution souveraine « Jalios Workplace Liberty ».

Atolia est une application Made In France qui permet aux utilisateurs de communiquer et de travailler au bureau et à distance en toute simplicité !

Établi depuis 2018 à Paris, Netframe est une plateforme collaboratrice qui aide les entreprises à communiquer, organiser et ranger le savoir-faire collectif différemment.

Créé en 2005, Jamespot forme une plateforme collaborative souveraine et personnalisable selon les besoins des utilisateurs. Aujourd’hui l’entreprise accompagne plus de 400 clients et 400 000 utilisateurs à travers le monde.

Whaller, entreprise spécialisée dans l’accompagnement des entreprises vers leur transformation numérique. Une plateforme sécurisée qui s’adapte aux besoins des clients.

Talkspirit, fondée en 2008 est une entreprise 100% Made In France qui regroupe toutes les fonctionnalités pour communiquer et travailler efficacement. La plateforme est classée outil collaboratif numéro 1 par GetApp en 2020.

Twake, est une alternative Open Source à Teams, entièrement sécurisé et respectueuse du RGPD.

WIMI, est une entreprise qui proposent aux organisations publiques et privées une collaboration labellisée « SecNumCloud » et « Cloud de confiance ».

Microsoft, des pratiques hégémoniques ?

Ces très belles jeunes entreprises de la filière Digital Workplace, c’est-à-dire, en français, Un environnement de travail numérique qui est une combinaison de solutions numériques qui permettent aux employés de collaborer, de communiquer et de se connecter quel que soit leur emplacement. Technologies, applications, données, outils, fonctionnalités de collaboration… autant de composants nécessaires pour répondre aux besoins du travailleur et lui permettre d’accéder à son espace de travail de n’importe où, n’importe quand et sur n’importe quel appareil. L’arrivée de nouveaux protagonistes sur le segment, va redistribuer les cartes, au moment-même ou Bruxelles se penchent sérieusement sur les pratiques du géant Microsoft, c’était donc le bon moment de proposer une alternative, et française qui plus est.

Reste une dernière question : qu’attendent-ils pour s’allier avec le géant tricolore OVH, fondé à Roubaix par Octave Klaba et qui vient de s‘introduire sur Euronext. L’union fait la force !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

16 + dix-sept =