Carlos Tavares, directeur général de Stellantis

Comme tous les deux ans, le classement VcomV met à l’honneur les meilleurs patrons et responsables de la communication du CAC 40. En 2021, son palmarès consacre les managers de Stellantis (PSA-FCA) et de Veolia, LVMH s’adjugeant la deuxième place dans les deux catégories.

Carlos Tavares, l’homme qui a sauvé PSA

Comme les magazines Challenges et Havard Business Review, l’agence VcomV a publié le 17 avril son très attendu classement des meilleurs dirigeants du CAC 40. Fruit d’une enquête de six mois réalisée auprès de 180 journalistes spécialisés, ce palmarès récompense à la fois la performance, la vision stratégique, la capacité à gérer les crises et l’incarnation de l’entreprise, selon son fondateur Vincent de la Vaissière. Après Jacques Aschenbroich (Valeo) en 2017 et Jean-Dominique Senard (Renault) en 2019, c’est Carlos Tavares, directeur général de Stellantis, qui décroche la première place de l’édition 2021 avec un score de 16,55/20, « le meilleur jamais obtenu dans le cadre de cette étude », précise Vincent de la Vaissière.

« C’est l’homme qui a sauvé PSA, celui qui a redressé Opel en un temps record et celui qui dans une année cruciale pour l’industrie automobile, celle du Covid, a fait l’opération Stellantis, c’est-à-dire la fusion entre PSA et FCA (Fiat Chrysler Automobiles), rend-il hommage. Avec lui, tout est dans l’art de l’exécution. C’est quelqu’un qui a le sens du détail, un fou de bagnole et un des tout meilleurs patrons européens. » En 2020, Carlos Tavares a notamment été nommé « World Car Person of the Year » par une centaine de journalistes de la presse automobile internationale. Il incarne la résilience de l’industrie automobile en cette période de forte électrification du marché due à la transition énergétique.

Bernard Arnault et Jean-Paul Agon : la résilience à l’œuvre

Sur les deuxième et troisième marches du podium du classement VcomV se tiennent deux autres personnalités incontournables du CAC 40 : Bernard Arnault, PDG de LVMH, et Jean-Paul Agon, patron de L’Oréal. Le premier récolte les fruits d’une gestion de crise remarquable, avec une reprise économique qui a déjà permis au leader mondial du luxe de dépasser les 300 milliards d’euros de capitalisation boursière. « Un fait sans précédent pour la bourse de Paris, qui […] en fait la première capitalisation européenne devant même Nestlé », souligne Vincent de la Vaissière.« Bernard Arnault, c’est [aussi] l’opération Tiffany, la très grande marque de luxe américaine qu’il ajoute à ses 75 maisons, et non des moindres ! ».

Déjà dauphin du classement VcomV en 2019, le patron de LVMH a aussi marqué les esprits par les dons matériels effectués aux personnels hospitaliers et le financement des travaux de recherche de l’Institut Pasteur de Lille pour traiter le coronavirus. En troisième position figure Jean-Paul Agon, qui quittera L’Oréal le 1er mai 2021 après 15 années de bons et loyaux services. Durant cette période, il a réussi à maintenir le groupe de cosmétiques au sommet et à accompagner sa transformation face aux défis du numérique et de la responsabilité écologique et sociétale. « Il part en beauté parce qu’il a imposé L’Oréal dans [ces] deux dossiers majeurs, analyse Vincent de la Vaissière. Et en plus, il se paie le luxe de désigner son successeur et de ne pas caler au prétexte du Covid ».

Laurent Obadia et Jean-Charles Tréhan, les artisans de l’image

Artisans de l’image de leur entreprise et de leur patron, les directeurs de communication ne sont pas oubliés dans le classement VcomV, qui les met en lumière dans une catégorie à part entière. En 2021, le meilleur dircom n’est autre que le lauréat de l’édition 2017, Laurent Obadia, qui s’est illustré pour son travail discret mais décisif dans le délicat dossier de l’OPA sur Suez. Il devance d’une courte tête le tenant du titre, Jean-Charles Tréhan, directeur des relations extérieures de LVMH. Cet ancien d’Air France-KLM et de Sodexo a pris en main depuis 2017 la communication du groupe de luxe, qu’il a modernisée et accompagnée dans son virage éco-responsable. Les journalistes apprécient ce communicant courtois et audacieux (on lui doit le lancement de la marque Fenty créée par la chanteuse Rihanna) et ses relations harmonieuses avec la presse font de lui, en outre, un atout majeur pour Bernard Arnault. Le podium est complété par Frédéric Texier, qui a réussi l’exploit d’épargner l’image de Renault en pleine affaire Carlos Ghosn.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

14 − 1 =