Les mois se suivent… et se ressemblent. 2016 ne sera définitivement pas une année forte en termes d’introductions en Bourse. La reprise se fait encore attendre.

Alors qu’on espérait un redémarrage des IPO, cela ne sera visiblement pas pour tout de suite. Les raisons sont multiples. Pour Philippe Kubisa, associé chez PWC, l’une d’entre elles est la volatilité des marchés : « Les investisseurs préféreraient avoir un marché haussier ou baissier afin de savoir comment se positionner. Cela pose de nombreuses questions sur la valorisation des entreprises qui cherchent à être cotées. »

Brexit, élections américaines et taux d’intérêts

De plus, l’environnement géo-politique n’est pas propice. Certes, le Brexit est passé, mais le processus est loin d’être terminé. Les élections américaines laissent planer une incertitude sur l’économie. Par ailleurs, les taux d’intérêts, toujours exceptionnellement bas, et la masse de capitaux disponibles permettent aux entreprises de trouver d’autres sources de financement. C’est ce qui a conduit M2i, spécialiste des solutions de biocontrôle alternatives aux pesticides et autres substances chimiques, à reporter son introduction, initialement prévue en juillet.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici