Le secteur automobile a beau avoir subi la crise sanitaire de plein fouet, certains acteurs tirent leur épingle du jeu.

C’est le cas d’Aramis Group (831 millions d’euros de chiffre d’affaires), propriété de Stellantis et propriétaire de la marque française Aramisauto. Le groupe né de la fusion de PSA et Fiat Chrysler détient 70 % de sa filiale. Le géant de la vente en ligne de véhicules en a même profité pour asseoir sa position. Profitant du décollage du marché automobile d’occasion, le groupe français cofondé par Guillaume Paoli et Nicolas Chartier vient de mettre la main sur l’entreprise britannique Motor Depot (233 millions d’euros de chiffre d’affaires) qui possède le site Carsupermarket.com et a vendu 20 000 véhicules en 2020 (contre 67 000 pour Aramis Group).

Motor Depot est l’une des premières plateformes de ventes de véhicules au Royaume-Uni. Mais Aramis Group voit plus loin. Une introduction en Bourse sur Euronext Paris est prévue cette année. Stellantis conserverait son statut d’actionnaire majoritaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

un × trois =