Pionnier dans le domaine de la santé numérique, Adnan El Bakri, chirurgien urologue, diplômé d’un DEA en Big Data et Intelligence Artificielle appliquée à la prédiction du cancer, a inventé du haut de ses 30 ans un passeport santé, PassCare, il y a quatre ans.

La start-up rémoise est en orbite pour devenir le futur leader du partage et de la structuration des données de santé. Depuis son départ du Liban à l’âge de 17 ans sans un sou en poche, Adnan El Bakri a forcé le destin, comme si le succès était inévitable. Bardé de diplômes, travailleur acharné habité d’idéaux humanistes, il a fait preuve d’une persévérance indéfectible au fil des années.

Animé par la volonté de démocratiser l’accès à la santé au plus grand nombre, Adnan El Bakri a lancé InnovHealth en 2016. Fier d’avoir obtenu la nationalité française acquise au mérite grâce à la seule valeur du travail, l’entrepreneur l’est tout autant de rendre à la France ce qu’elle lui a apporté en créant des emplois et en participant activement à la relance de l’économie alors que la crise sévit drastiquement.

PassCare, une dynamique collective

Ce médecin et chercheur en IA issu du terrain aime comparer un entrepreneur à « un homme qui se jette d’une falaise et construit son avion sur le chemin de la descente ». Ce trentenaire audacieux est fier d’avoir conduit cette entreprise innovante au « succès », à force « de travail, de détermination et de résilience ». Adnan El Bakri impute le succès d’InnovHealth à une dynamique collective d’hommes et de femmes qui ont cru en lui et au projet du premier passeport numérique de santé PassCare, et l’ont accompagné dans sa réalisation en gardant constamment à l’esprit les valeurs d’éthique et de déontologie.

Des partenariats et une accélération commerciale

La clé de la réussite de cette pépite de la santé numérique ? Une vision incarnée par son président fondateur, une équipe dimensionnée pour assurer la croissance à l’international, une culture de scalabilité, une exigence technologique sans aucun compromis et une déontologie sans faille. Depuis 2016, la jeune pousse a méthodiquement construit le socle de sa réussite en privilégiant une activité de recherche et développement soutenue et en nouant des partenariats stratégiques forts qui ont permis de faire la preuve du concept sur le terrain. Adnan El Bakri parle d’un « modèle économique ficelé pensé pour permettre un déploiement international d’emblée, en BtoBtoC ». Alors que les fondations de l’entreprise sont aujourd’hui posées, l’aventure se poursuit et le rythme de croissance du groupe s’accélère. InnovHealth décolle pour devenir le futur leader du partage et de la structuration des données de santé par les citoyens à travers un système d’intelligence artificielle collaborative le plus efficace et le plus sécurisé.

Connecter le monde de la santé : un pari réussi

La technologie PassCare révolutionne et sécurise la communication digitale en matière de santé, tout en simplifiant et en décentralisant les échanges de l’information médicale et paramédicale. Autre atout : elle permet aux patients et à leurs familles qui peuvent récupérer instantanément leurs données, d’en devenir de véritables propriétaires et de les gérer en toute confidentialité. La solution contient un dossier de santé privé en ligne, individuel, interactif, interopérable, international et intelligent, accessible via une carte (passeport santé) personnelle ou familiale qui se connecte en quelques secondes à n’importe quel logiciel, ordinateur, tablette ou téléphone, partout dans le monde.

Cette plateforme interactive de gestion globale de la santé permet aux utilisateurs de récupérer et de classer leurs données de santé, mais aussi de bénéficier, s’ils le souhaitent, de services complémentaires, ciblés, interactifs et personnalisés. « La convergence des systèmes d’information et le partage de l’information médicale (ordonnances, examens, images, comptes rendus médicaux…) entre patients et professionnels de santé sont des enjeux majeurs », détaille Adnan El Bakri.

Des algorithmes qui permettent de prévenir et de prédire

Chaque document anonymisé partagé est reconnu et qualifié grâce à une traduction standardisée des données médicales, l’extraction du texte permettant de classer des données de santé qui sont prêtes à être structurées par l’IA. PassCare permet de valoriser les données en très grand nombre (Big Data) pour les transformer en actions préventives (campagnes d’informations) et prédictives (prédiction des risques). « Notre Intelligence Artificielle a la capacité de convertir les informations en connaissances et les connaissances en pratiques », explicite Adnan El Bakri.

L’utilisation des algorithmes développés par la jeune pousse rémoise permettra à terme de prévenir et prédire les maladies chroniques, telles que les maladies cardiovasculaires, les maladies respiratoires, le diabète, le cancer… Bien qu’extrêmement pointue, la technologie qui propulse PassCare est d’une infinie simplicité pour l’utilisateur en quête d’une solution sûre et simple pour protéger et partager ses données médicales. « Cette facilité d’utilisation a requis un travail colossal en amont sur les interfaces afin de gommer la complexité sous-jacente, précise Adnan El Bakri. La simplicité d’utilisation constitue un facteur de différenciation clé. »

Une solution à vocation universelle

Le produit n’a pas été pensé à l’échelle de la France pour ensuite être décliné à l’international, il s’est d’emblée inscrit dans une dimension globale de manière à répondre aux besoins de n’importe quel citoyen du monde en lui apportant un service. « Nous avons pour objectif d’avoir un vrai impact positif sur les différents territoires au niveau de nos marchés cibles, afin de permettre à chaque citoyen d’être maître de ses données et de préserver son capital santé le plus longtemps possible », explique Magedouline N’Gairi, directrice des opérations du groupe.

Sur le modèle de Linkedin ?

Selon Magedouline N’Gairi, qui a rejoint le groupe en 2018 pour coordonner les différents services d’InnovHealth Group, PassCare « a pour ambition de devenir la plateforme de référence dans la communication digitale intelligente et simplifiée en santé, en se positionnant comme le « LinkedIn® » de la santé, un réseau web de confiance ». Le créneau de la e-santé est encore à prendre et InnovHealth compte bien devenir un acteur majeur de ce secteur en plein essor. De plus, PassCare permet de créer un réel pont digital entre les professionnels de santé et les citoyens, passerelle qui fait cruellement défaut aujourd’hui, partout dans le monde.

La pandémie démontre l’utilité de PassCare

La crise sanitaire due à la pandémie de Covid-19 a conduit à une véritable prise de conscience collective quant à la nécessité de disposer de solutions telles que PassCare avec une volonté étatique affirmée d’avancer, face à la complexité avérée de gestion de l’information médicale et paramédicale. Dans une période où les failles dans les systèmes de santé à travers le monde apparaissent au grand jour, le principe du passeport sanitaire prend tout son sens. « Forts de quatre années de développement, nous sommes déjà très avancés et sans réels concurrents directs, se réjouit Magedouline N’Gairi. Nous allons ainsi pouvoir accélérer notre commercialisation auprès de nos différentes cibles, qu’il s’agisse des établissements de santé, de l’assurance santé et des entreprises qui s’engagent. »

Symbole de l’émancipation des individus

La pépite rémoise poursuit son chemin et ambitionne de se positionner face aux géants américains (GAFAM) grâce à sa puissante technologie propriétaire française PassCare. « InnovHealth a une vision métier, une recette à la « Google® » et a parcouru un long chemin depuis sa création il y a quatre ans contre toutes attentes », glisse Adnan El Bakri. Profondément novatrice, la technologie PassCare permet désormais de lier les systèmes informatiques des établissements de santé et 100% des logiciels des praticiens avec leurs patients qui peuvent récupérer instantanément leurs données et en deviennent propriétaires. InnovHealth s’inscrit dans une tendance de fond forte, marquée par l’émergence d’innovations de rupture, qui expriment le besoin des individus de s’émanciper des systèmes pour disposer d’une solution nouvelle, accessible et efficiente.

Grâce au système intelligent PassCare, les connaissances accumulées sur la santé des populations ne sont plus gaspillées et peuvent faire l’objet d’études et de recherches. En accompagnant le processus de transformation numérique dans le parcours de soins, cette plateforme technologique permet aux citoyens de posséder et maîtriser leurs données de santé. En parallèle, cette solution innovante favorise l’émergence d’une médecine participative, personnalisée, prédictive et préventive. Elle précise et démocratise l’accès des nouvelles technologies numériques en santé au plus grand nombre. PassCare a pour ambition de donner aux citoyens la pleine appropriation du partage, de la gestion, de la structuration, de l’analyse et de la valorisation de leurs données de santé à vie, voire permettre « l’héritage de la data dans le cadre des antécédents familiaux par exemple » précise Ambroise Recht, directeur technique du groupe.

PassCare lance la première imprimante virtuelle universelle

InnovHealth a inventé le concept de l’imprimante virtuelle médicale (connecteur universel « Plug-Link ») afin de créer un pont numérique entre les professionnels de santé et les patients qui permet d’éliminer définitivement l’utilisation du papier dans le secteur de la santé et de digitaliser la communication de tous types d’informations en remplaçant les imprimantes physiques. Ce système innovant permet par ailleurs de générer des économies massives. En téléchargeant l’imprimante PassCare, compatible avec Windows ou Mac, les professionnels de santé n’importe où dans le monde n’ont qu’à imprimer les données cryptées et sauvegardées directement sur le passeport santé de leurs patients, en deux clics. « L’approche est unique, ingénieuse, virale et d’une grande simplicité d’utilisation », précise Adnan El Bakri.

E-santé : un marché estimé à 234 milliards de dollars

« Dès le départ, nous avons pensé le projet dans une dimension mondiale, précise Adnan El Bakri. Nous avons ciblé le continent africain et nous entendons poursuivre notre stratégie d’expansion géographique sur les années à venir en visant d’autres pays européens, la zone MENA (Afrique du Nord et Moyen-Orient), les Etats-Unis et d’autres pays d’Afrique ». Estimé à 234 milliards de dollars en 2023 (étude 2019 : « Frost & Sullivan »), le marché mondial de la santé numérique offre une aire de jeu très prometteuse pour InnovHealth qui dispose déjà d’une longueur d’avance significative.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

18 − 10 =