La course à pied a le vent en poupe, avec un marché qui dépassant allègrement celui des équipements de foot !

La grand messe de la course à pied, en avril dernier au Parc des Expositions de la porte de Versailles à Paris, a fait un carton : «le bilan de l’événement est très positif et nous avons établi trois records par rapport aux éditions précédentes, celui du nombre d’exposants (215), du nombre de visiteurs (85.000) et de la surface d’exposition (25.000 m²).Notre meilleure année ! Nous sommes ainsi le 1er salon dédié au sport en France», s’enthousiasme Simon Deleplanque, Responsable du Salon du Running orchestré par Amaury Sport Organisation.

Un marché qui explose

Il faut dire que le marché en plein boom : 405 M€ de CA en France, avec des ventes d’équipements qui crèvent le plafond (+18%). «Avec 9 millions de pratiquants, dont 39% ont commencé il y a moins de 2 ans, le secteur, qui compte plus de femmes (53%) que d’hommes (47%),explose».

Zéro contrainte

Pour autant, le phénomène ne date pas d’hier. «Le Marathon de Paris fait le plein depuis longtemps. Il existe cependant une prise de conscience ces dernières années de l’apport bien-être et santé du running, qui correspond aux tendances actuelles. C’est un sport abordable avec un aspect « zéro contrainte » : on peut courir n’importe quand et presque n’importe où. Et les marques leaders de l’équipement, Asics, Adidas et Nike, tous de grands groupes mondiaux, sponsorisent beaucoup d’événements», enseigne Simon Deleplanque.

Côté distribution, ce sont les magasins spécialisés qui tirent la couverture à eux. «L’expertise est primordiale, les coureurs cherchant des conseils. Et si le marché n’échappe pas à l’essor d’Internet, les ouvertures de magasins sont légions». Parmi les tendances du marché, Simon Deleplanque note un intérêt grandissant pour l’équipement féminin, avec un «un aspect mode important» et un fort développement de la pratique communautaire (via des applis comme Runtastic) qui permet de partager entre amis le temps couru ou les photos de ses courses… Une tendance qui explique l’engouement récent des jeunes pour le running.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici