Accueil > Nautisme : Zodiac ou la passion de l’aventure

Nautisme : Zodiac ou la passion de l'aventure

Isabelle Jouanneau

Le groupe Zodiac, leader mondial sur le bateau pneumatique, vient d’annoncer son nouveau slogan « Keep exploring », visant à redéfinir l’ADN de la société et sa vision du nautisme, sans disrupter 120 ans d’héritage ! Sébastien Grimaud, Directeur de la communication, nous plonge au cœur de cette épopée.

A quoi correspond le nouveau slogan du groupe « Keep exploring », annoncé dernièrement au salon de Miami ?

 

Chez Zodiac, nous nous plaisons à dire que « toute sortie en bateau est une aventure » et il apparut évident que nos clients partageaient cette passion pour l’aventure.

 

Zodiac Nautic trouve ses origines dans la « Société française de ballons dirigeables et d’aviation Zodiac », spécialiste dans la production des ballons dirigeables, créée en 1896. C’est dans les années 60 que l'entreprise s’oriente vers l’industrie des loisirs pour accompagner l’engouement des vacanciers pour la navigation de plaisance en créant le premier bateau pneumatique.

 

La marque Zodiac s’est ensuite illustrée en accompagnant la plupart, si ce n’est tous les explorateurs sur l’eau, le Commandant Cousteau étant certainement le plus emblématique ; et a depuis convaincu plus d’1 million de propriétaires. Nous voulions célébrer cette communauté internationale et son esprit pionner.

 

Plus qu’un slogan, ce positionnement va à présent guider toutes nos décisions et notamment notre offre. Le renouvellement des gammes Pro et Open en est un parfait exemple : ces bateaux polyvalents, sportifs et très marins redeviennent notre cœur de gamme, à contrario des semi-rigides très haut de gamme à l’italienne qui ne matchent pas avec nos valeurs.

 

Quelle est la place de l’innovation au sein du groupe Zodiac ?

 

L’innovation est au cœur du projet et ce depuis la création de l’entreprise ! Nous maintenons notre leadership mondial sur le bateau pneumatique grâce à ce travail de recherche et développement et les axes sont nombreux. Bien sûr la performance et la technicité des bateaux sont des enjeux majeurs d’autant qu’il existe une valeur de confiance évidente très importante dans le nautisme. Nous accompagnons en parallèle une dynamique autour du plaisir, de la simplicité et du confort.

 

Par ailleurs, la marque Zodiac appartient au groupe Zodiac Nautic qui se décline en 2 autres marques : Bombard notre marque « utilitaire » que nous poussons vers le low-cost pour élargir sa distribution à l’international ; et Avon une marque au contraire dédiée à la grande plaisance, c’est-à-dire aux annexes de yachts.

 

Cette diversité nous permet d’innover de différentes manières. Avon est par exemple notre laboratoire high tech avec le projet eJET, une annexe 100% électrique développée en partenariat avec Torqeedo et BMW. Cette niche nous permet de prendre de l’avance pour équiper les bateaux Zodiac plus largement distribués dès que possible et en premier. Notre partenariat avec la start-up SEAir qui fait voler les bateaux grâce à des foils est autre exemple : ensemble, nous voulons équiper les bateaux à moteur en série.

 

Mais l’innovation ne concerne évidemment pas que les produits mais aussi tous nos process internes, industriels etc. dans le cadre d’une mutation digitale à 360° qui touche toutes les fonctions et les services de l’entreprise.

 

Enfin, et j’ai plutôt envie de dire surtout, les enjeux d’innovation chez Zodiac se portent sur nos services et notre capacité à faciliter l’accès à l’eau. J’aime à rappeler qu’en France en 2017 et en terme d’ordre de grandeur, environ 100.000 personnes ont obtenu leur permis bateau quand il y a eu moins de 10.000 immatriculations de bateaux neufs. Sans même établir le parallèle avec le secteur automobile, il est évident que la propriété est complexe et correspond de moins en moins aux pratiques alors qu’au même moment la volonté de naviguer se développe !

 

Nous réfléchissons donc à des offres alternatives, nombreuses et diverses. Un super exemple est le « boat club » dont nous étions les premiers à lancer le concept en France en 2016. Inspiré des US, comme souvent, qui possèdent plus de 1 500 bases sur tout le continent, le principe est très simple : vous devenez membre et consommez du temps de navigation à la journée ou demi-journée en accédant à une flotte de bateaux de différentes tailles, soit sur un même lieu mais également dans différentes bases.

 

Aujourd’hui, Zodiac a 6 bases en Méditerranée, prévoit d’en ouvrir 5 sur l’Atlantique au Printemps et nous étudions de développer le concept à l’international et dans les grandes villes.

 

Quelles sont vos ambitions concernant votre réseau de distribution ?

 

C’est une bonne question puisqu’aujourd’hui nous faisons du BtoBtoC avec l’aide d’un réseau de 1 600 revendeurs dans le monde dont une centaine en France. Il s’agit de progresser ensemble et de leur donner les moyens de nos ambitions. Cette présence internationale est une de nos meilleures forces que nous entendons développer via de la formation notamment.

 

Mais cette stratégie ne nous interdit pas, au contraire, d’étudier de nouveaux canaux également. Le Nautic de Paris est le plus gros salon français et accueille environ 250.000 visiteurs sur 10 jours en décembre et nous sommes exposant chaque année avec plusieurs centaines de m2 ; Zodiac se fixe plutôt pour ambition de s’adresser aux 10 millions de parisiens ! Il faut s’émanciper du circuit traditionnel et aller chercher de nouveaux segments dans l’outdoor, sur internet, chez les professionnels, etc.

 

Quels sont les enjeux associés à l’élargissement de l’offre proposée ?

 

Ils sont nombreux effectivement. Pour le développement produit, nos équipes doivent par exemple trouver l’équilibre entre l’expérience, parfois l’austérité nécessaire à l’architecture navale, et les défis de la navigation de demain, souvent plus simple plus conviviale. Notre R&D travaille beaucoup sur l’ergonomie de nos ponts et beaucoup sur les usages : quelles pratiques à bord et tous les à côté comme les manœuvres au port, l’hivernage, etc.

 

Nous avons aussi lancé un boitier connecté qui permet de relier son bateau à son smartphone et d’accéder à des données en temps réel, de géolocaliser son bateau ou encore de démarrer sans clefs. Nos propriétaires peuvent d’ailleurs bénéficier d’une conciergerie sur cette même application.

 

Dépasser la vente de bateaux pour révolutionner l’accès à l’eau grâce à des services impacte également l’entreprise. Il n’est pas évident de concevoir que la location est très souvent l’antichambre de la propriété : c’est ce que nous prouve notre partenariat avec Click & Boat, « Airbnb du bateau » et donc leader européen de la location entre particuliers (150.000 membres sur leur application dont 8 000 propriétaires).

 

Naturellement, Click & Boat cherche à développer son parc et nous aide donc à vendre des bateaux. De notre côté, nous offrons à nos propriétaires la possibilité d’accéder à des revenus locatifs pour couvrir leurs frais, voire parfois rentabiliser leur achat ! Si le nautisme a du retard sur cette tendance de location entre particuliers – c’est un bien de valeur – la tendance ne cesse d’augmenter et si on prend du recul : qui aurait imaginé prêter sa maison, son lit à des étrangers il y a quelques années !

 

Comment Zodiac participe au rayonnement de l’offre nautique française et à son image de marque ?

 

Zodiac a connu des hauts et des bas et notamment la faillite de sa branche nautique en 2015 puis le rachat 1€ symbolique par 3 entrepreneurs français après être passé dans les mains de nombreux fonds anglo-saxons. Une des premières décisions stratégiques a été de fermer la production chinoise pour relancer l’usine historique à Toulouse. C’est une très belle histoire car cela a permis de réembaucher une cinquantaine de personnes qui étaient parties du groupe quelques années auparavant dans le cadre de la réorganisation.

 

Attention, la production n’est pas 100 % Made in France car nous avons deux autres usines, en Tunisie et aux US. Zodiac a toujours vendu des produits très qualitatifs et reconnus pour leur durabilité. Cette exigence a fait sa renommée jusqu’à devenir un mot générique et participe ainsi je l’espère dans une certaine mesure au rayonnement de la France. Nous protégeons d’ailleurs très attentivement la marque car Zodiac est une marque déposée et non pas un nom commun.

 

Quels ont été les moments forts de 2017 ?

 

J’en vois cinq. Pour commencer nous avons fêté nos 120 ans à l’occasion de la sortie du film l’Odyssée un biopic sur le Commandant Cousteau en rééditant notre modèle original le Mark II, dans une version « Heritage » vintage inspirée des canots automobiles type Fiat 500 ou Riva, avec un tableau de bord, un volant en cuir, une vraie banquette etc. Les 50 premières unités étaient numérotées et sont parties très rapidement ; j’ai le plaisir de vous annoncer en exclusivité que le bateau est exposé au 6ème étage du Printemps Hommes depuis mi-mars !

 

Ensuite et comme évoqué plus haut nous avons renouvelé nos 2 gammes Pro et Open qui correspondent directement au positionnement « Keep Exploring » de la marque. Ces bateaux ont été des best-sellers chez Zodiac et le redeviennent progressivement.

 

Nous sommes fiers que la startup SEAir ait choisit notre marque Zodiac pour fait voler son 1er semi-rigide, le Flying RIB, cet été et nous avons vendu les premiers modèles en fin d'année. Notre objectif est de démocratiser les foils sur les bateaux à moteurs ! Ce sont ces grandes pièces en carbone qu’on voit sur les voiliers de course au large et qui permettent de surélever le bateau par rapport au niveau de l’eau et donc de réduire les frottements. Cette technologie qui permet ainsi de réduire sa consommation de carburant permettra à terme le moteur électrique.

 

En parlant d’électrique, le lancement à Cannes en septembre dernier d’une annexe 100% électrique est certainement un temps forts. L’enjeu est fort : l’autonomie des batteries en mer combinée à leurs poids et au fait qu’elles n’aiment pas l’eau vs la fin des problématiques de maintenance et d’embarquement d’huiles et d’essence. En plus d’être éco-friendly, vous n’imaginez pas ce que ça fait de naviguer dans le silence !

 

Enfin, l’ouverture d’un bureau au Vietnam en fin d’année pour renforcer notre présence sur la zone Asie-Pacifique est très encourageant. Si nous faisons plus du tiers de notre chiffre d’affaires aux US où notre taux de pénétration est d’ailleurs encore assez bas par rapport à l’Europe donc à travailler, le potentiel dans cette région dont le développement ne cesse de s’accélérer est immense pour nous et nous avons prévu d’y tripler nos ventes dès 2018.

 

 

Zodiac en bref :


CA 2017 : 40 M€

Effectif : 400 salariés

Implantation : Sèvres (Hauts-de-Seine)

NOTRE KIOSQUE
En ce moment
A lire aussi
RECEVEZ
NOS DERNIERS
ARTICLES EN DIRECT
REJOIGNEZ LA COMMUNAUTE DES ENTREPRENEURS :