Accueil > Voitures d'occasion sur Internet : un marché qui échappe aux professionnels du secteur

Voitures d'occasion sur Internet : un marché qui échappe aux professionnels du secteur

Entreprendre.fr

Avec le boom de l’échange de véhicules d’occasion entre particuliers sur Internet, de nombreux entrepreneurs ont fait le choix de s’implanter sur ce secteur qui a le vent en poupe.

Depuis une dizaine d’années, le marché de l’automobile accuse le coup. En revanche, celui des véhicules d’occasion fait mieux que résister. En 2015, le rapport entre les immatriculations de modèles neufs (1,9 million) et d’occasion (5,5 millions) était de 1 à 3, un écart qui n’a cessé de croître.

 

à lire aussi

 

D’autant que la moitié des achats de voitures neuves sont aujourd’hui réalisés par les entreprises, ce qui porte ce rapport à plus de 1 pour 5 pour les achats de particuliers. Cette évolution résulte d’un changement de mentalités. Désormais, l’achat d’un véhicule d’occasion s’effectue à moindres coûts. Cette approche rationnelle de l’automobiliste à son véhicule a hissé ce dernier au rang d’objet utilitaire. Exit donc la voiture comme marqueur social.

 

Le bon filon ?

Et cette mutation du marché de l’automobile n’est pas sans conséquence pour les professionnels, puisque 65% des ventes de véhicules d’occasion leur échappent, réalisées désormais entre particuliers.

 

Autre évolution liée, Internet, un canal incontournable dans le business des véhicules d’occasion. D’ailleurs, 45% des Français sont prêts à acheter leur voiture en ligne. Pour les acheteurs, cette nouvelle distribution leur donne accès au plus grand stock de véhicules d’occasion à travers le monde.

 

Une difficulté supplémentaire pour les professionnels qui, avec leur stock limité, n’arrivent plus à contenter les attentes des consommateurs. Certains entrepreneurs ont flairé le filon, développant des business innovants sur ce créneau porteur.

NOTRE KIOSQUE
En ce moment
A lire aussi
RECEVEZ
NOS DERNIERS
ARTICLES EN DIRECT
REJOIGNEZ LA COMMUNAUTE DES ENTREPRENEURS :