Accueil > Start-up : Lepermislibre pour un permis de conduire moins cher

Start-up : Lepermislibre pour un permis de conduire moins cher

Entreprendre.fr

«Les mécontentements de notre entourage et le ras-le-bol général du prix du permis de conduire nous ont forcé à regarder dans ce sens», raconte Lucas Tournel, 24 ans (Bachelor management et IUT immobilier), fondateur en 2015 avec Romain Durant, 25 ans (licence de Droit) d'une plate-forme Internet mettant en relation les candidats au permis de conduire et les moniteurs de conduite indépendants.

«Nous avons simplement voulu simplifier et améliorer la formation au permis de conduire avec les moyens technologiques a disposition», poursuit le jeune entrepreneur qui suit de près les récentes avancées législatives, dont l'externalisation du code de la route et l'évolution du statut de candidat libre.

 

à lire aussi

 

Grâce à un business model simple, la vente de packs pour préparer le code de la route puis le prélèvement d'une commission sur les heures de conduite (à 34,90 €/h) avec des moniteurs indépendants partenaires du réseau Lepermislibre, la stat-up a déjà formé 5.000 candidats dans une vingtaine de villes.

 

Pour atteindre 6.000 candidats en 2017 et passer la barre de 1 M€ de CA, le duo a naturellement pensé au financement participatif. «Malgré une traction et un réel attrait pour notre solution, nous ne sommes pas encore assez avancés pour susciter l'intérêt des fonds d'investissement.

 

Surtout, les chances de succès sur des plates-formes telles que SmartAngels nous ont paru nettement plus élevées qu'essayer de lever seuls des fonds. Leur expertise est indéniable et bon nombre de projets et d'entreprises ont rencontré un franc succès grâce à cette plate-forme», insiste Lucas qui espère lever entre 300.000 et 500.000 €, pour asseoir sa position dans les villes où Lepermislibre est déjà implanté, développer ses applications mobile, recruter pour des opérations de marketing et améliorer le service client.

 

«À terme, nous souhaitons nous déployer sur tout le territoire national, grandes villes, plus petites et même dans les campagnes». De quoi rendre les auto-écoles classiques obsolètes ?

NOTRE KIOSQUE
En ce moment
A lire aussi
RECEVEZ
NOS DERNIERS
ARTICLES EN DIRECT
REJOIGNEZ LA COMMUNAUTE DES ENTREPRENEURS :