Accueil > Recherche d'emploi : comment mieux utiliser les réseaux sociaux

Recherche d'emploi : comment mieux utiliser les réseaux sociaux

Entreprendre.fr

Candidats et employeurs sont de plus en plus nombreux à utiliser les réseaux sociaux dans leurs recherches. Le numérique a profondément bouleversé nos sociétés. Le marché du travail n’est pas resté à l’écart : on peut dire qu’il existe aujourd’hui un « marché du travail en ligne » et les outils numériques sont de plus en plus utilisés pour le recrutement.

Cette évolution n’a été que peu analysée et son impact sur la qualité du fonctionnement du marché du travail peu étudié. C’est pourquoi le Conseil d’orientation pour l’emploi a jugé nécessaire de se saisir de ce sujet et d’en clarifier les enjeux.

Dans son dernier rapport, le Conseil dresse d’abord un panorama du marché du travail en ligne : les acteurs de l’emploi et du recrutement en ligne se sont multipliés et diversifiés (job boards, agrégateurs, réseaux sociaux, sites de e-cooptation, sites de notation d’entreprises, plateformes de travail à la tâche, etc.).

 

à lire aussi

 

Le rapport du Conseil montre que les acteurs du marché du travail se sont approprié l’ensemble de ces outils, dans une logique de fluidification et de transparence. « Chercheurs d’emploi et recruteurs adaptent progressivement leurs comportements et stratégies. Leurs pratiques changent très vite », explique Marie-Claire Carrère-Gée, présidente du Conseil d’Orientation pour l’Emploi.

 

L’impact d’internet sur le marché du travail

En facilitant l’accès à l’information, en augmentant de manière considérable la quantité d’informations en circulation et en desserrant les contraintes de temps et d’espace, internet et les technologies du numérique sont susceptibles de favoriser le « matching » et d’avoir un impact positif sur le marché du travail.

 

« L’espoir est que chaque candidat puisse trouver plus facilement l’emploi qui lui convient le mieux et que chaque recruteur puisse, lui aussi plus facilement, trouver le meilleur candidat », souligne Marie-Claire Carrère-Gée. Des études faites aux Etats-Unis montrent d’ailleurs que les personnes qui cherchent du travail sur internet en complément des moyens de recherche traditionnels trouvent désormais plus vite que celles qui cherchent hors ligne.

 

A terme, grâce à l’exploitation des nombreuses données sur le marché du travail et des mises en relation facilitées, internet devrait également favoriser la réduction du nombre d’emplois vacants, difficiles à pourvoir.

 

De l’influence des réseaux sociaux dans la recherche d'emploi

Difficile de mesurer précisément l'influence des réseaux sociaux sur le recrutement et les effets au long cours de votre présence sur Viadeo, LinkedIn, Twitter ou Facebook.

 

Ils sont cependant de plus en plus utilisés, d'une part comme moyen de repérage de candidatures (sourcing) par les recruteurs, d'autre part comme un moyen de faire évoluer sa carrière pour les salariés.

 

« Un profil représente une carte de visite dynamique, en même temps qu'un blog et un CV », estime Olivier Fécherolle, directeur du développement de Viadeo. Aussi utile donc pour le business que pour se positionner sur le marché de l'emploi. « Il faut être sur les réseaux sociaux pour détecter les opportunités... et être soi-même détecté », confirme Damien Crequer, directeur associé du cabinet de recrutement Taste.

 

L'APEC et les réseaux de recrutement

Une récente enquête menée par l‘Apec porte sur les canaux de recrutement. Si ceux-ci se multiplient, les moyens traditionnels (annonces) restent largement majoritaires. L’utilisation des réseaux sociaux comme moyen d’identification de candidats se développe (23%), mais ne mène pas systématiquement à un recrutement.

 

Pourquoi s’acharner à utiliser les réseaux sociaux alors? Parce que dans les 33% de recrutements effectués par la cooptation, il y a fort à parier que des relations peuvent se nouer via les réseaux sociaux. D’autre part, 58% des recruteurs, soient 2 sur 3 utilisent leur réseau de relations pour chercher des candidats. Faire partie de réseaux en réseau avec le recruteur devient alors un bon moyen d’augmenter ses chances d’être embauché par ce biais.

 

Des pistes à suivre

Lors d’une réunion organisée par l’APEC sur ce sujet, il est rapidement apparu que s’adresser directement au DRH sur les réseaux sociaux ne sert pas à grand-chose.

 

Il n’est donc pas utile de communiquer avec les responsables RH en général , car ceux-ci ne sont pas forcément focalisés sur un profil qui correspond exactement au vôtre, et ont peu de temps à consacrer à des échanges informels. Ils sont d’ailleurs de plus en plus nombreux à reconnaître que le côté chronophage du recrutement via les réseaux n’en fait pas leur priorité. En conséquence, l’alternative consiste à cibler ses pairs plutôt que les recruteurs.

 

Par ailleurs, la présence sur les réseaux sociaux peut devenir un moyen de se raconter et de construire une image forte et représentative du professionnel que l’on est, tant en termes de compétences métier, et d’expériences qu’en termes de valeurs, de se raconter à ses pairs qui seront à même de l’évaluer à sa juste mesure. C’est tout l’enjeu d’une bonne maîtrise de son e-réputation.

 

Tout comme une Entreprise va soigner sa marque, il convient donc de soigner votre « marque personnelle ». Cette marque est constituée de votre « e-réputation » et de votre « identité numérique ». S'il n'est pas toujours possible de contrôler votre e-réputation, vous pouvez en revanche construire votre identité numérique pour choisir l'image que vous souhaitez véhiculer. Les réseaux sociaux professionnels sont donc d'excellents outils de personal branding (marketing personnel) qui vont vous permettre de communiquer sur une identité professionnelle cohérente et maîtrisée, et par extension de trouver un emploi plus facilement.

NOTRE KIOSQUE
En ce moment
A lire aussi
RECEVEZ
NOS DERNIERS
ARTICLES EN DIRECT
ABONNEZ-VOUS
Abonnement
04/12/2016
Les 6 erreurs les plus répandues des chefs d'entreprise https://t.co/OzvRQWJnKO https://t.co/Q8q6DehebK
04/12/2016
Daher invente l'industrie du futur https://t.co/Hgzk0QUEYK https://t.co/tXUCwaLMRF
04/12/2016
Que valent vraiment les dirigeants des grandes entreprises françaises ? https://t.co/dSKnLg8JuW https://t.co/G5cMAfmGOU
04/12/2016
La SNCF mise sur Allocab https://t.co/2F21aTfPrJ
04/12/2016
Première pépite pour Shake Up https://t.co/xyJp3n5XJp https://t.co/qrDMRSncTg
04/12/2016
Entreprendre en restant salarié : devez-vous en parler à votre employeur ? https://t.co/SXJ3aFUvh4 https://t.co/X0LsjrEZvT
04/12/2016
Arts de la table : Solexia se renforce https://t.co/UQsOLsUfRf https://t.co/jicWbtcMHe
04/12/2016
Viadeo est à un tournant https://t.co/AsRl4OP2p1 https://t.co/364RbuW1ib
04/12/2016
Hakim Benotmane régale la France avec FBH Food https://t.co/Z4fhcSp7LA https://t.co/dk4QWQ00sg
04/12/2016
Entreprises : comment en finir avec la réunionite https://t.co/kdWHiCIKhE https://t.co/u6OTgIv08j
REJOIGNEZ LA COMMUNAUTE DES ENTREPRENEURS :