Accueil > Passer de PME à ETI pour changer de dimension

Passer de PME à ETI pour changer de dimension

Entreprendre.fr

Devenir une entreprise de taille intermédiaire (ETI), une ambition partagée par bon nombre de patrons de PME. Voici donc les principaux leviers à actionner...

Pour faire croître sa PME, encore faut-il le vouloir. La croissance est toujours une conséquence, jamais un point de départ. Il est donc impératif d’avoir la vision de ce que l’entreprise doit être dans 5, 10, 15 ans. Et c’est cette vision que permet de formaliser à la fois les objectifs et les étapes pour les atteindre. Une fois les objectifs et étapes fixés, la stratégie doit prendre le relais, avec la mise en œuvre des moyens nécessaires.

 

Regarder au-delà des murs

Il n’y a pas de secret, la croissance se trouve forcément à l’extérieur. Ainsi, pour faire grandir son entreprise, il faut miser sur la croissance externe, l’international et l’innovation. Désormais, le marché ne se limite ni à la France ni même à l’Europe. Pour certaines PME, l’international est même devenu une question de survie.

 

Évidemment, toute stratégie de croissance nécessite des capitaux que beaucoup de PME ne possèdent pas. À côté des emprunts bancaires et de l’autofinancement, de plus en plus difficiles, il est possible d’ouvrir son capital afin de renforcer ses fonds propres. Pour autant, seules 17% des PME qui ont procédé à une opération de croissance externe ont ouvert leur capital à des investisseurs extérieurs.

 

En cause ? Un frein psychologique essentiellement. Pourtant, ne pas ouvrir son capital, c’est mettre des freins à sa croissance. D’autant que l’arrivée de nouveaux actionnaires permet de rationaliser gouvernance, stratégie, process...

 

Enfin, le chef d’entreprise doit impérativement accepter de déléguer son pouvoir à ses managers et de perdre la main. Ceux qui réussissent sont ceux qui ont accepté de partager le pouvoir, ceux qui ont eu le courage d’aller recruter des talents, parfois plus compétents qu’eux-mêmes. Savoir s’entourer est donc un élément fondamental pour un patron de croissance.

 

Les aides publiques

Le portail aides-entreprises.fr offre un accès gratuit à l’ensemble des dispositifs financiers publics (prêts, subventions, exonération de charges...) proposés aux entreprises sur le territoire national.

 

Environ 3.000 dispositifs sont recensés (aides européennes, aides nationales, aides régionales, aides départementales ou infra-départementales). Le moteur de recherche permet aux entreprises, aux porteurs de projets et aux acteurs de l’accompagnement de retrouver eux-mêmes les aides les plus adaptées en croisant trois critères :

 

- la commune d’implantation de l’entreprise ;

- le profil de l’activité : PME tout secteur, entreprises artisanales, entreprises commerciales de proximité, entreprises de l’hôtellerie-restauration-tourisme, professions libérales, entreprises sociales et solidaires, entreprises culturelles, grandes entreprises et entreprises de taille intermédiaire ;

- le projet de l’entreprise à sélectionner au sein de 8 grandes catégories : création-reprise, emploi-formation, gestion financière et exonérations, stratégie et développement des marchés, innovation, développement durable, investissements matériels et immobiliers, transmission de l’entreprise.

 

Chaque aide identifiée est décrite dans une fiche précisant notamment l’objectif, le montant, les conditions d’accès et les coordonnées complètes des structures qui assurent l’instruction et le suivi des demandes d’aide.

 

Les financeurs privés

Partenaire de long terme de près de 5.000 entrepreneurs porteurs de projets de création de développement ou de transmission, 2ème source de financement des entreprises, le capital-investissement est un acteur essentiel.

Pour trouver le bon financeur, l’AFIC (Association française des investisseurs pour la croissance), qui compte 449 membres, regroupe l’ensemble des structures de capital-investissement installées en France (sociétés de capital-risque, fonds communs de placement dans l’innovation, fonds d’investissement de proximité, sociétés d’investissement...).

 

Sur le site www.afic.asso.fr, la recherche s’effectue simplement par : type d’investissement, montant souhaité, secteur d’activité et zones géographiques. L’association intervient également dans l’accompagnement des investisseurs et entrepreneurs dans le montage et la gestion de leurs partenariats. Il est également possible de consulter l’annuaire de l’AFIC, outil de travail pour le chef d’entreprise qui envisage ce type d’opération.

NOTRE KIOSQUE
En ce moment
A lire aussi
RECEVEZ
NOS DERNIERS
ARTICLES EN DIRECT
REJOIGNEZ LA COMMUNAUTE DES ENTREPRENEURS :