Accueil > Levées de fonds : en 2015, les business angels misent sur le financement participatif

Levées de fonds : en 2015, les business angels misent sur le financement participatif

Entreprendre.fr

De plus en plus de business angels se tournent vers les plate-formes de financement participatif pour dénicher des projets de qualité. Explication de cette tendance récente avec Nicolas Lesur, ‎fondateur d’Unilend et président de Financement Participatif France.

Quelle est la tendance des levées de fonds ?

Nicolas Lesur : Le premier point, c’est incontestablement une montée en puissance des montants levés sur les plates-formes de financement participatif en equity (prise de participation). Plusieurs raisons peuvent l’expliquer : les projets sont d’un plus haut niveau de maturité, la communauté des investisseurs compte aujourd’hui plusieurs dizaines de milliers de membres et les gros investisseurs sont de plus en plus nombreux.

 

à lire aussi


 

Le financement participatif prend-il le relais de l’investissement par les business angels ?

Nicolas Lesur : En 2014, l’ensemble des plates-formes de crowdfunding a levé 25 M€, contre 40 M€ investis par les business angels. Mais ce chiffre a doublé en 1 an, alors que l’investissement des business angels stagne. De plus en plus de business angels, réticents au début, utilisent aujourd’hui les plates-formes de financement participatif, parce qu’ils y trouvent de meilleurs projets, qualifiés par le vote des internautes. On assiste en fait à une véritable translation générationnelle, avec une moyenne d’âge des investisseurs en crowdfunding de 45 ans.

 

Comment expliquez-vous le succès de ce nouveau mode de financement ?

Nicolas Lesur : Le financement participatif est adapté à l’époque. Par ailleurs, c’est aujourd’hui un écosystème complet, avec la pré-vente sur les plates-formes “dons contre argent” qui permet de valider son concept, le crowdfunding equity pour l’amorçage et les prêts, via le crowdlending, pour le financement des projets de développement et d’équipement des entreprises à maturité. Enfin, le système est beaucoup plus transparent que les circuits classiques, ce qui est aussi une exigence actuelle, notamment des autorités de régulation.

NOTRE KIOSQUE
En ce moment
A lire aussi
RECEVEZ
NOS DERNIERS
ARTICLES EN DIRECT
ABONNEZ-VOUS
Abonnement
20/02/2017
[#Startup] Comment @bonnegueule est devenu une marque de prêt-à-porter https://t.co/3wTSLeHAnz @Bpifrance https://t.co/OPOvINg9nZ
20/02/2017
Algérie : de nouvelles formations dans le secteur des telecoms https://t.co/9JPLiFozOT https://t.co/Omy5KX7V7W
20/02/2017
Teddy Riner, actionnaire et entrepreneur https://t.co/KPUOgijLk7 https://t.co/6AkLYz4NQx
20/02/2017
Airbus : Fabrice Brégier, le voltigeur https://t.co/tVKGR9gTJQ https://t.co/Eg4F6OWP2b
20/02/2017
Issad Rebrab : “Nous prouvons que les entreprises algériennes peuvent créer de l’emploi et de la richesse”… https://t.co/fUPrfd5Hsy
20/02/2017
Dominique Restino , Pdt de la Cci Paris et de France Entrepreneurs (Entr... https://t.co/T6uTrCTcci
20/02/2017
Patrick Gruau, l'homme qui véhiculait le pape https://t.co/qlnF7Uc3qK https://t.co/jCYk23TImu
20/02/2017
RT @SNCFDev: Fondé par Emmanuel et Charles, Secrets d’Architecture gère la construction de maisons dans le Pas-de-Calais https://t.co/SF17X…
20/02/2017
#Startup @Bpifrance mise 30K€ dans @PinotBleu_app https://t.co/bkRFuIKSZz #vin https://t.co/3VrYeHmmZs
20/02/2017
Karine & Jeff, le bonheur est dans le bio https://t.co/HOtXlltbfO https://t.co/nXGDUJgQjR
REJOIGNEZ LA COMMUNAUTE DES ENTREPRENEURS :