Accueil > Le marché florissant de l'e-commerce du vin

Le marché florissant de l'e-commerce du vin

Entreprendre.fr

La vente en ligne de vins ne cesse de progresser, séduisant de nouveaux consommateurs. Dynamisé par la recherche d’une offre à la fois plus qualitative et plus large, le secteur compte désormais plus de 350 e-commerçants.

Il faut dire que les chiffres du marché ont de quoi attirer les foules. Estimée à 730 M€ en 2013 contre 534 M€ en 2012, la vente de vin sur Internet en France a déjà dépassé 1 Md€ pour 2015 et devrait attendre 1,5 Md€ dès 2016, soit 10% des achats.

 

à lire aussi


Au niveau mondial, les ventes en ligne devraient dépasser 6 Mds$ (5,47 M€) en 2016, toujours tirées par la Chine où l’on trouve la plus forte proportion d’acheteurs de vins en ligne, plus de 30% des consommateurs achetant leur vin sur Internet. Les wines start-up l’ont bien compris !

Mondovino, fondée en 2005 par la maison Yvon Mau, l’un des négociants les plus influents de la place de Bordeaux (100 M€ de CA), propose des grands crus aux meilleurs prix. Avec plus de 1.000 références disponibles à l’unité en 72 heures, Mondovino offre l’une des plus belles sélections de grands crus bordelais, quelques grands domaines bourguignons ainsi qu’une sélection de champagnes.

 

Wineandco, mis en ligne en 1999, filiale à 50/50 du négociant bordelais Millésima et de la branche Moët Hennessy de LVMH, est devenu l’un des leaders de la vente de vins en ligne avec près de 700.000 bouteilles vendues auprès de 100.000 clients pour 10 M€ de CA.

 

Mabouteille.fr, start-up lancée en 2012, propose un service en ligne de personnalisation de bouteilles de vin et emballages. De grandes entreprises comme Dior, Winamax et les laboratoires Pierre Fabre, se sont laissées convaincre par le concept. «Nous vendons plus de 150 bouteilles par jour», témoigne le jeune cofondateur Édouard Bournac, 29 ans. Leader en France du secteur, la pépite réalise environ 1 M€ de CA.

 

Phileas Stravinarius, start-up bordelaise, a levé en 6 mois 600.000 € en investissement privé. Un financement qui lui permet de renforcer son activé de vente de vins en ligne tout en développant une application de sommellerie destinée aux restaurateurs : nommée Phileas Sommelier.

NOTRE KIOSQUE
En ce moment
A lire aussi
RECEVEZ
NOS DERNIERS
ARTICLES EN DIRECT
ABONNEZ-VOUS
Abonnement
20/02/2017
Karine & Jeff, le bonheur est dans le bio https://t.co/HOtXlltbfO https://t.co/nXGDUJgQjR
20/02/2017
RT @SNCFDev: Fondé par Emmanuel et Charles, Secrets d’Architecture gère la construction de maisons dans le Pas-de-Calais https://t.co/SF17X…
20/02/2017
#Startup @Bpifrance mise 30K€ dans @PinotBleu_app https://t.co/bkRFuIKSZz #vin https://t.co/3VrYeHmmZs
20/02/2017
[#Startup] Comment @bonnegueule est devenu une marque de prêt-à-porter https://t.co/3wTSLeHAnz @Bpifrance https://t.co/OPOvINg9nZ
20/02/2017
Issad Rebrab : “Nous prouvons que les entreprises algériennes peuvent créer de l’emploi et de la richesse”… https://t.co/fUPrfd5Hsy
20/02/2017
Teddy Riner, actionnaire et entrepreneur https://t.co/KPUOgijLk7 https://t.co/6AkLYz4NQx
20/02/2017
Algérie : de nouvelles formations dans le secteur des telecoms https://t.co/9JPLiFozOT https://t.co/Omy5KX7V7W
20/02/2017
Focus sur @nextProtein, la #startup qui nourrit les animaux avec des insectes https://t.co/XjH9uJSD6q @kimaventures… https://t.co/JWtgHIzjf9
20/02/2017
Patrick Gruau, l'homme qui véhiculait le pape https://t.co/qlnF7Uc3qK https://t.co/jCYk23TImu
20/02/2017
Airbus : Fabrice Brégier, le voltigeur https://t.co/tVKGR9gTJQ https://t.co/Eg4F6OWP2b
REJOIGNEZ LA COMMUNAUTE DES ENTREPRENEURS :