Accueil > Keecker, le robot révolutionnaire pour la maison

Keecker, le robot révolutionnaire pour la maison

Entreprendre.fr

La télé et la hi-fi au salon, l'ordinateur et la tablette dans la chambre… Frustré de ne pas accéder à tous ses contenus depuis toutes les pièces de son appartement sans multiplier appareils et câbles, Pierre Lebeau, 37 ans, ex-product manager chez Google, a imaginé un robot ordinateur qui se déplace de manière autonome selon ses besoins, intégrant toute la technologie de la maison. Niel et Granjon ont été séduits par le projet...

«Keecker est un robot multimedia pour toute la famille. C'est à la fois votre TV, vos enceintes, votre ordinateur mais également votre système de vidéo surveillance. Fonctionnant sous Android, il est doté d'un projecteur orientable à 90°, de 4 enceintes et 1 caisson de basse, d'une camera 360° et de multiples capteurs», explique Céline Spillemaecker, brand manager chez Keecker fondé en 2012 à Paris.

 

Netflix sur le plafond de sa chambre

«Nos maisons sont de plus en plus connectées et c'est très bien mais elles sont également de plus en plus chargées et équipées d'appareils en tout genre, la plupart du temps un appareil placé à un endroit spécifique n'ayant qu'une fonctionnalité. Keecker permet de regarder Netflix sur le plafond de sa chambre, écouter Spotify dans sa salle de bains, suivre un tuto de recette projeté sur son réfrigérateur...».

 

Niel, Granjon et Tassetto ont pris des parts

La start-up, financée en partie par des business angels, dont Xavier Niel (Free), Jacques-Antoine Granjon (Vente-privée), Jean-Marc Tassetto (Google France), des fonds d'investissement et une campagne sur Kickstarter en 2014, termine actuellement un dernier tour de table dont le montant reste confidentiel. Annoncé à 1.490 €, le petit robot domestique sera lancé sur le marché européen et américain en 2017.

NOTRE KIOSQUE
En ce moment
A lire aussi
RECEVEZ
NOS DERNIERS
ARTICLES EN DIRECT
REJOIGNEZ LA COMMUNAUTE DES ENTREPRENEURS :