Accueil > Hydro-Gen : l'hydrolienne low-cost sera française

Hydro-Gen : l'hydrolienne low-cost sera française

Entreprendre.fr

Hydro-Gen est une hydrolienne, c’est-à-dire une machine entraînée par les courants marins et produisant de l’énergie électrique qui est ensuite réexportée vers la terre. Cette invention qui s’inscrit dans les projets d’énergies renouvelables repose sur un projet audacieux et innovant, tout en étant simple, efficace et bon marché.

Hydrolienne Hydro-Gen : un projet très novateur

Hydro-Gen est  est une hydrolienne innovante, tout en étant simple, efficace et bon marché. Il utilise le vieux principe de la roue à aube, en le modernisant au moyen de technologies d’avant-garde. C’est le plus avancé des projets hydroliens français, le seul à posséder un prototype opérationnel en mer, et le premier à avoir produit du courant électrique à partir des courants marins, à titre expérimental.

 

à lire aussi

 

Ce principe d’hydrolienne flottante à courant utilisant le principe de la roue à aube a été inventé en 2004 après plusieurs années de veille technologique sur tous les projets existants ou ayant existé. Il est aujourd’hui prêt à entrer dans sa phase de commercialisation après 10 années de recherche et développement.

 

Deux versions d’hydrolienne Hydro-Gen 

1. Une version pour les courants de marée qui s’inversent toutes les 6 heures environ. La machine tourne donc dans un sens pendant les 6 heures du flot (courant de marée montante) avec un maximum en milieu de période. Elle s’arrête pendant la renverse et est actionnée en sens inverse pendant les 6 heures de jusant (courant de marée descendante) avec, là aussi, un pic à mi-marée. Les machines sont embossées (ancrées de l’avant et de l’arrière) en chaînes dans l’axe du courant de façon à capter un maximum de courant sur une surface minimum. Hydro-Gen permet un fonctionnement dans les deux sens.

 

2. Une version pour les fleuves ou courants unidirectionnels. A chaque fois que la profondeur et la vitesse de courant le permettent, par exemple à la sortie des retenues de barrages de régulation des grands fleuves, les courants peuvent atteindre 10 noeuds (et de fortes turbulences !) Les machines sont munies de pales asymétriques car elles tournent toujours dans le même sens. Le rendement énergétique va augmenter sensiblement et la production sera beaucoup plus régulière que sous l’action des courants de marée.

 

Hydrolienne Hydro-Gen : des partenaires déjà impliqués

Le projet Hydro-Gen a été inventé et breveté par deux anciens officiers de marine, ingénieurs de l’Ecole Navale, passionnés de technologie maritime. Plusieurs années de veille technologique préalable ont permis la définition de ce projet audacieux.

 

Pour la construction et les évolutions de son prototype de 10 Kw, le projet a fait appel à des partenariats avec des écoles d’ingénieurs : Ecole Nationale des Ingénieurs de Brest (ENIB) pour l’élaboration des plans et des appareils de test et de mesure et Lycée technique Vauban de Brest pour la réalisation. Pour la recherche et le développement, il collabore avec l’Institut de recherche de l’Ecole Navale (Irenav) et l’ISITV, Université de Toulon et du Var, Laboratoire des Systèmes Navals Complexes.

 

à lire aussi

 

David Adrian explique : « Depuis le début de cette aventure, nous faisons des expérimentations sous forme de simulation 3 D et sur le terrain avec des prototypes. Sur site, nous mesurons six paramètres : la vitesse du courant marin, l’intensité, la fréquence et la tension du courant électrique produit, la force axiale de l’hélice et la vitesse de rotation. Le but est de définir le courant maximum produit en fonction d’une charge sur l’hélice donnée. Notre technologie appelée Hydro-Gen est désormais au point. Ce qui nous permet d’entrer dans une phase de commercialisation. »

 

Hygro-Gen encore à la recherche de partenaires

Une première machine partira bientôt pour une plateforme pétrolière en République Démocratique du Congo. Pour que le projet Hygro-Gen puisse naturellement passer d’une phase commerciale à une phase industrielle, David Adrian recherche toujours des partenaires financiers et industriels. Avis aux amateurs !

NOTRE KIOSQUE
En ce moment
A lire aussi
RECEVEZ
NOS DERNIERS
ARTICLES EN DIRECT
ABONNEZ-VOUS
Abonnement
24/06/2017
Refonder la transition énergétique sans oublier la croissance ! – https://t.co/ceQd9qC9OJ https://t.co/bKQld1IBfL
24/06/2017
RH : Umalis Group rachète Sysalia – https://t.co/mjs8nkcTay
24/06/2017
S'associer avec une entreprise européenne pour plus de croissance – https://t.co/jLK90qml6x https://t.co/vWmtTlGiPf
24/06/2017
BTP : Salti investit pour son développement – https://t.co/D3Q4JZKNwQ
24/06/2017
Comment la PME Smoove a raflé le marché des Vélib' à JCDecaux – https://t.co/TveIg5t1Tl https://t.co/QIh7KgqSrQ
24/06/2017
Musique : Qobuz monte le son – https://t.co/NJeuSj6hui https://t.co/1gaMQbse9S
24/06/2017
BNP s’offre le compte Nickel – https://t.co/laTkEFCS5o
24/06/2017
8 commandements pour être plus proche de ses clients – https://t.co/0z7p63IeIv https://t.co/rzNS5it7Z4
24/06/2017
R-PUR : le masque antipollution made in France pour 2 roues – Entreprendre.fr https://t.co/bVKLyMMHkL https://t.co/qxDPvxZSNE
24/06/2017
Les crèches Babilou poursuivent leur croissance – https://t.co/VmcMkilzBQ https://t.co/4UCxEIwrRH
REJOIGNEZ LA COMMUNAUTE DES ENTREPRENEURS :