Accueil > Hélène Darroze, meilleure chef du monde

Hélène Darroze, meilleure chef du monde

Entreprendre.fr

Hélène Darroze vient de remporter le prix Veuve Clicquot et d’être sacrée « meilleure femme chef du monde » en 2015. Une récompense méritée pour la membre du jury de l'émission Top Chef sur M6 qui est l’une des seules chefs féminins étoilés en activité à avoir déjà obtenu trois étoiles au Guide Michelin en 2007.

Il n’y a qu’à l’écouter raconter son parcours ou la voir à la télévision délivrer ses conseils aux jeunes cuisiniers pour comprendre qu’Hélène Darroze a consacré son existence à sa passion, la cuisine.

 

Héritière de trois générations de cuisiniers, la gastronomie est pour elle l'occasion de tout mettre en oeuvre pour donner du plaisir : « Pour moi, cuisiner c'est vivre et vivre c'est cuisiner » explique-t-elle. J'essaye avant tout de retrouver l'instinct et l'émotion qui me sont chers et ainsi de proposer une cuisine fidèle à ma sensibilité, à ma vie quotidienne. L'émotion est le point de départ, l'authenticité est le fil conducteur, la créativité reste le moyen d'expression. »

 

à lire aussi

 

L’art du bien manger et du partage

La chef est née en 1976 dans les Landes, à Villeneuve de Marsan. Le Sud-Ouest, ce sont ses racines.  Elle détaille : « Le Sud-Ouest, c’est mon nom, ma famille, mon terroir... Je suis faite de traditions, je me nourris de l’éducation que trois générations de cuisiniers m’ont inculquée, je respecte avec beaucoup d’humilité ce que la terre de mes ancêtres m’a légué.

 

Le Sud-ouest pour moi s’étend des Charentes jusqu’au Pays Basque espagnol, en passant par le Périgord et Toulouse et en jouant avec les frontières du Languedoc. C’est dans cette région que l’art du bien-manger m’a été inculqué, mais aussi celui du bien recevoir, du bien partager... l’art du bien vivre tout simplement. »

 

En 1895, en effet, son arrière-grand-père ouvre l'auberge « Le Relais » à Villeneuve-de-Marsan dans les Landes, reprise par son grand-père Jean et sa grand-mère Charlotte, puis par son père.

 

Prépa HEC et Sup de Co Bordeaux
Hélène de son côté, après une Prépa HEC, sort diplômée de Sup de Co Bordeaux en 1990 dans l'optique de faire de la gestion d'hôtellerie, puis passe trois ans au restaurant gastronomique Louis XV de l'Hôtel de Paris, du grand chef cuisinier landais Alain Ducasse à Monte-Carlo, comme commis de cuisine durant 4 mois puis responsable administrative. Ducasse, qui vient d'obtenir sa prestigieuse 3e étoile, l'encourage à faire de la grande cuisine : « Faites-moi confiance, je vous ai observée, mettez-vous en cuisine. En plus, il y a une place à prendre pour une femme ».

 

En 1993, son frère qui est destiné à reprendre le restaurant familial devient finalement œnologue et négociant en Armagnac et lui laisse sa place pour reprendre l'auberge familiale « Chez Darroze » à Villeneuve-de-Marsan aux côtés de son père. En 1995, elle est élue « Jeune Chef de l'Année » par le Guide Champérard et « Grand de demain » une année plus tard par Gault-Millau. En 1996, elle est chargée par Relais & Châteaux de la restauration pour la rencontre des chefs d'États Jacques Chirac et Helmut Kohl à Périgueux. Le Président gourmet et gourmand lui adresse ses félicitations et reprend deux fois de son pigeonneau farci.

Une double vie en cuisine

En octobre 1999, la chef passionnée quitte ses Landes natales, rompant avec la tradition familiale, pour ouvrir son restaurant rue d’Assas à Paris. Elle raconte : « Cette culture et ces valeurs que les miens m’ont inculquées tout au  long de ma vie constituaient mon unique bagage. J’ai choisi de m’installer à Paris, côté rive gauche au cœur de Saint-Germain des Prés. Dans cette adresse vite reconnue par les guides gastronomiques dont le respecté Michelin, les Relais et Châteaux et la presse nationale et internationale, j’ai choisi de disposer trois espaces distincts, tous à mon image, au sein du même lieu. »

Début 2008, Londres lui fait du pied. Le légendaire Connaught Hôtel, logé dans le prestigieux quartier de Mayfair, recherche un chef français pour diriger ses fourneaux et renouer avec la tradition d’une cuisine française autrefois célébrée par le chef Bourdin.

 

Hélène Darroze at the Connaught

Le coup de foudre d’Hélène Darroze avec le Connaught est immédiat dès lors qu’elle franchit les portes de ce lieu où se mêlent une vision stylée, moderne et contemporaine de l’hôtellerie 5 étoiles d’aujourd’hui à la tradition et l’authenticité de cet hôtel au luxe intemporel. Elle relève alors le défi de prendre la responsabilité des cuisines du mythique hôtel où elle gère désormais la restauration à travers « Hélène Darroze at the Connaught », le restaurant gastronomique.

 

Une nouvelle aventure s’offre alors à la Française : faire découvrir sa cuisine aux Londoniens et les initier à son art de recevoir. Et un vrai défi : partager son temps entre Paris et Londres, où chaque semaine depuis 7 ans elle retrouve ses équipes respectives, tout en participant aux tournages de l’émission Top Chef sur M6, où elle s’est fait remarquer cette année par son sourire, ses conseils éclairés et sa bienveillance envers les candidats.

 

Après avoir renforcé sa popularité auprès du grand public en étant juré de l'émission culinaire, voici qu'elle est sacrée meilleure femme chef du monde par le prix Veuve Clicquot organisé par le World's 50 Best Restaurants. Une récompense hautement méritée qui rend hommage au travail d’une femme épanouie dont la cuisine impressionne les critiques les plus exigeants à travers le monde.

NOTRE KIOSQUE
En ce moment
A lire aussi
RECEVEZ
NOS DERNIERS
ARTICLES EN DIRECT
REJOIGNEZ LA COMMUNAUTE DES ENTREPRENEURS :