Accueil > GuestToGuest, leader de l’échange de maisons

GuestToGuest, leader de l'échange de maisons

Entreprendre.fr

Si l’économie collaborative a gagné depuis longtemps l’univers des vacances, GuestToGuest s’est très vite distinguée grâce à son système de Guest Points. L'une des plus belles valorisation de la French Tech.

La plate-forme d’échanges de maisons GuestToGuest affiche 271.600 logements dans 187 pays, contre 5.000 en 2013, c'est dire si son fondateur, Emmanuel Arnaud, a gagné son pari en affirmant que le marché de l’échange de maisons dépassera bientôt celui de la location de vacances classique.

 

à lire aussi

 

A l’origine du succès de cette start up parisienne créée en 2011, une idée simple. «J’étais membre d’un site d’échanges et je n’ai pas réussi à organiser un échange pour le 31 décembre 2010 entre mon logement parisien et un autre à Florence. Or, cela aurait dû être facile : ce sont deux villes attractives et touristiques.

 

 

Mais les personnes qui devaient me prêter leur maison ne voulaient pas aller à Paris», se souvient Emmanuel Arnaud, 36 ans. Il imagine alors un système de points, les Guest Points. Non réciproque, le prêt de son logement sur GuestToGuest fait gagner des points qui permettent d’aller dans le logement de son choix.

 

Le marketing indispensable

Au départ, et de son propre aveu, le créateur d’entreprise, formé à HEC à Paris et à Harvard aux États-Unis, n’était «pas très compétent». Ses premières expériences professionnelles l’orientent vers les énergies renouvelables et le financement du logement social. Mais il croit à son concept, au point de lever 5.000 €.

 

Il suit alors des formations de codage informatique pour réaliser de légères modifications après la création du site par une personne extérieure. «Je me suis débrouillé seul pendant deux ans, jusqu’à ce que je rencontre Charles-Edouard Girard». Ce centralien de 46 ans a travaillé dans des domaines variés, du conseil aux laboratoires pharmaceutiques, créant plusieurs entreprises à succès parmi lesquelles Bivao (t-shirts personnalisés).

 

Charles-Edouard Girard apporte son expertise marketing. «Il y a de gros enjeux. Plus vous proposez de maisons, plus le site est attractif», insiste Emmanuel Arnaud.

 

 

 

1 million de logements en 2020

Ensemble, le duo convainc en 2014 le family office Alyan Group et des business angels qui mettent 1 M€ dans GuestToGuest. En 2015, la Maif devient l’assureur des logements de la plate-forme et investit au passage 4 M€. «Chaque investissement est une preuve de la validité de notre concept et de sa réussite : l’échange de maisons constitue un marché important ; GuestToGuest truste tout ce marché», détaille fièrement Emmanuel Arnaud.

 

Pari réussi donc puisque l’entreprise a déjà avalé ses principaux concurrents, l’anglais Itamos en 2013, le français Trampolinn et l’espagnol Home for Home en 2016. «Ces acquisitions nous permettent de consolider de nouveaux marchés et de cibler des publics différents. Un développement qui n’est pas près de s’arrêter».

 

D’autres achats en perspective donc. Objectif ? Atteindre 400.000 logements dès 2017… et 1.000.000 pour 2020. «Nous sommes convaincus que l’échange de maison sera pratiqué par des millions d’utilisateurs à moyen terme et nous comptons bien être la référence dans ce domaine», martèle Emmanuel Arnaud.

 

«L’idée de pouvoir se loger complètement gratuitement va faire son chemin. C’est extraordinaire d’arriver chez quelqu’un qui a laissé les clés de samaison et celle de sa voiture sur la table de la cuisine, et chez qui on peut se servir dans le frigo ! Il y a quelque chose de très noble dans cette sorte d'hospitalité, à l'image des bédouins du désert». Avec un milliard de touristes internationaux parcourant le monde chaque année, GuestToGuest lorgne déjà sur une place au soleil.

NOTRE KIOSQUE
En ce moment
A lire aussi
RECEVEZ
NOS DERNIERS
ARTICLES EN DIRECT
REJOIGNEZ LA COMMUNAUTE DES ENTREPRENEURS :