Accueil > Automobile : Gruau s'attaque aux marché américain

Automobile : Gruau s'attaque aux marché américain

Entreprendre.fr

La discrète ETI provinciale basée en Mayenne depuis plus de 125 ans, leader européen de la transformation et de l’aménagement de véhicules utilitaires, à l’assaut des États-Unis.

«Animer un groupe familial comme Gruau depuis 30 ans est un plaisir et source d’une incroyable motivation ! Ce pas franchi entre l’Europe et les États-Unis ainsi que le lancement commercial de notre nouveau véhicule électrique avec notre propre chaîne de traction électrique représentent deux dossiers majeurs de notre histoire, qui font que l’aventure Gruau, humaine et technologique, est toujours sincèrement passionnante», annonce d’emblée Patrick Gruau, président du groupe éponyme.

 

à lire aussi

 

Depuis qu’il a pris les rênes de l’entreprise à seulement 28 ans, suite au décès brutal de son père en 1984 et avec la confiance de sa famille et des cadres dirigeants, Gruau est devenu le n°1 dans la transformation de véhicules en Europe.

 

Avec ses 20 lignes de produits (minicars, véhicules pour personnes handicapées, fourgons isothermes, utilitaires pour le BTP, véhicules sécurité, ambulances, véhicules funéraires, camions de pompiers et même une «papamobile»)…

 

Gruau est le spécialiste de la transformation et de l’aménagement de véhicules utilitaires. À 59 ans, l’ambitieux patron souhaite désormais s’imposer sur le marché du véhicule électrique et poursuivre le développement à l’international.

 

Management participatif

Cinquième capitaine de l’entreprise familiale, l’ancien responsable du service commercial met en place, dès 1985, une démarche «Qualité Totale», dont le moteur est le management participatif. Ainsi, dès 1988, si la direction générale fixe le cap, le mode participatif oblige chacun à réfléchir quant à la manière dont il va atteindre ses objectifs. Actualisé tous les 5 ans, ce projet d’entreprise est toujours fondamental pour Patrick Gruau.

 

«C’est l’un des secrets de notre réussite ! Tous les 5 ans, on rêve l’entreprise dans laquelle nous avons envie de travailler. Et nous sommes fiers de cette démarche participative partagée et élaborée par l’ensemble des collaborateurs du groupe. 1.000 personnes ont ainsi participé à la rédaction du projet 2017, qui a nécessité 8.000 heures de travail. Il permet à tous d’œuvrer dans le même sens, vers le cap fixé, et donne du sens aux actions du groupe».

 

En 1995, après 10 ans d’investissements dans sa démarche «Qualité Totale», Gruau, pour qui l’humain prime sur la finance et le travail d’équipe sur le travail individuel, décroche le prix Français de la Qualité.

 

Cela ne l’empêche pas d’accélérer son développement, toujours dans le véhicule utilitaire, par des opérations de croissance externe notamment. Il rachète notamment les PME Isberg-Véhicules Isothermes (véhicules frigorifiques, Le Mans) et Picot (ambulances pour pompiers, Beaune). Pour le groupe, la recherche de la taille idéale se poursuit ainsi en 2001, par l’acquisition des entreprises Petit à Tours et Sanicar à Grenoble, qui donne naissance à un pôle Ambulances, désormais au 2ème rang français...

 

Se positionner dans le transport durable

Après des années de croissance constante, le groupe mayennais traverse entre 2008 et 2009 une période difficile, comme tous les acteurs du secteur de l’automobile. De quoi saisir les opportunités qui se présentent pour l’entrepreneur. «En 1 an, le marché a chuté de 30%, Gruau de 24% seulement», témoigne-t-il.

 

Ce qui a permis à l’ETI de maintenir le cap ? «Nos racines profondes, ancrées dans une culture d’entreprise industrielle et humaine, notre côté multi-spécialiste (multi-activités, multi-clients, multi-sites), la diversité de notre gamme, notre présence sur tous les canaux de distribution, notre projet d’entreprise partagé par l’ensemble de nos collaborateurs et basé sur la pérennisation et le développement de notre groupe... sans oublier notre volonté de création pour proposer sans cesse des produits innovants et ainsi anticiper les besoins de nos clients».

 

Une politique volontariste qui, en dépit d’un niveau d’activité amoindri, séduit les investisseurs. En plein marasme, l’entreprise réalise, en effet, une levée de 17,2 M€, dont 9,7 M€ du Fonds stratégique d’investissement (FSI) et 7,5 M€ d’investisseurs (Ouest Croissance, Nextstage, Océan Participations et Volney). Un apport de capital dévolu au développement du véhicule électrique !

 

Fort de son expérience de plus de 10 ans dans le domaine du transport durable, le groupe veut en devenir un acteur majeur.

 

«Notre vision de s’imposer dans le véhicule électrique avec des produits innovants ne date pas d’hier. Depuis longtemps, Gruau capitalise une expérience dans le véhicule électrique avec le Montmartrobus en 1996, en partenariat avec Ponticelli, le Microbus Électrique en 2006, une solution propriétaire qui a marqué par son caractère novateur et urbain, avant de devenir le Bluebus en 2010 avec les batteries Bolloré.

Nous avons également mis sur le marché un premier modèle de véhicule utilitaire électrique, baptisé Electron, doté d’une chaîne de traction que nous avions intégrée sans la développer. En mars dernier, nous avons conforté notre implication avec la nouvelle gamme de véhicules utilitaires électriques Electron II intégrant notre propre chaîne de traction électrique. Cela a nécessité un investissement de 6,5 M€ sur 4 ans, en R&D et en ressources humaines, l’intégration de nouveaux métiers au sein des équipes et la collaboration avec de nouveaux partenaires», se réjouit le souriant quinqua.

 

Résultat ? Gruau est aujourd’hui le seul constructeur-carrossier à offrir une gamme complète de véhicules utilitaires électriques avec sa gamme Electron, la seule offre 3T5 sur le marché du véhicule propre.

 

Vers le nouveau monde

Conscient que les opportunités existent de l’autre côté des frontières, Gruau a inscrit au cœur de ses 3 derniers projets d’entreprise une démarche d’internationalisation.

 

«Aujourd’hui, le marché international pèse 20% du CA du groupe. Après une politique d’opportunité dans le domaine de l’export, liée à des réponses à des appels d’offres et à des collaborations avec des constructeurs sur des territoires africains et moyen-orientaux, nous nous sommes donnés les moyens humains, financiers et logistiques pour déployer une démarche d’internationalisation».

 

D’abord très dépendant des réglementations des pays sur le marché du véhicule professionnel, le groupe a su prendre ses marques en Europe et au Maghreb, pour développer le premier réseau de distributeurs de kits véhicule utilitaire (VU), par des alliances avec des carrossiers locaux mais aussi des implantations : Pologne (2001), Espagne (2003) et Algérie (2009).

 

«Notre politique de croissance externe a permis au groupe d’acquérir des produits “universels” de type ambulance (marques Sanicar, Petit, Gifa… déjà reconnues en Afrique du Nord, au Proche et au Moyen-Orient) avec des contraintes réglementaires différentes et plus ouvertes, sur ce marché du véhicule sanitaire».

 

Surtout, en veille sur le marché américain depuis plusieurs années, le groupe s’inscrit dans la tendance des plus grands constructeurs automobiles mondiaux : développer le marché du véhicule utilitaire transformé type européen aux États-Unis. Il faut dire que les Américains, qui ont la culture des véhicules de type truck, salivent presque à la vue des produits Gruau.

 

Et l’ETI mayennaise entend bien rayonner sur ce marché émergent. «En mars, lors du Salon d’Indianapolis sur lequel Gruau exposait pour la première fois, nous avons annoncé un partenariat avec la société Knapheide, acteur majeur de la carrosserie aux États-Unis», se réjouit la patron.

 

Cette nouvelle implantation américaine baptisée Gruau USA et dirigée par Michel Ménil s’appuie sur le caractère multi-spécialiste du groupe, son professionnalisme, sa capacité à innover, son histoire plus que centenaire... Ces différences, empreintes d’une «French Touch», ont déjà séduit de nombreuses entreprises américaines. À la clé ? Une augmentation de 50 M€ du CA d’ici fin 2017. 

 

NOTRE KIOSQUE
En ce moment
A lire aussi
RECEVEZ
NOS DERNIERS
ARTICLES EN DIRECT
REJOIGNEZ LA COMMUNAUTE DES ENTREPRENEURS :