Accueil > Entretien d'embauche : les 15 questions pièges auxquelles vous devrez répondre

Entretien d'embauche : les 15 questions pièges auxquelles vous devrez répondre

Entreprendre.fr

Les entretiens d’embauche permettent aux recruteurs d’évaluer votre personnalité, votre motivation, vos compétences ou vos aptitudes à vous intégrer à l’entreprise. Mais pour mettre toutes les chances de votre côté, vous devez apprendre à déjouer les questions pièges et à y répondre avec brio.

Parfois, les questions les plus simples sont aussi les plus dangereuses ! Avec l’expert www.emploiplus.net, voici les questions les plus souvent abordées et la meilleure façon d’y répondre pour vous présenter le plus avantageusement possible.

 

à lire aussi

 

1. PARLEZ-MOI DE VOUS

Répondez brièvement en distinguant votre vie familiale, votre formation, votre expérience professionnelle et ce que vous avez fait ces dernières années. Évitez tout ce qui ne concerne pas directement votre cas (profession des parents, études des frères et soeurs, etc.).

 

2. QUELS SONT VOS POINTS FORTS ?

Parlez de deux ou trois points utiles pour la fonction proposée. Attention, pour être crédible, il faut pouvoir prouver ce que vous avancez. Sinon, vous prenez le risque de passer pour un «baratineur». Par exemple, si vous voulez montrer que vous êtes bon vendeur, expliquez-le avec des exemples et des résultats chiffrés.

 

3. DÉCRIVEZ VOTRE PERSONNALITÉ ?

Mettez en avant les aspects équilibrés, adaptables et humain de votre personnalité. Rappelez vos traits dominants. Soyez vous-même, sans en faire trop !

 

4. QUELS SONT VOS HOBBIES ?

Citez ceux qui montrent votre dynamisme et qui peuvent avoir un intérêt pour votre futur poste. Evitez les énumérations excessives, votre interlocuteur ne pourra pas tout retenir. Le fait d’avoir une action bénévole montre votre tempérament social, être ceinture noire de judo votre sens de la combativité, les sports d’équipe votre capacité à travailler avec les autres, etc. Si vous avez déjà publié des ouvrages chez un éditeur, vous maîtrisez forcément l’écriture, etc.

 

5. QUE POUVEZ-VOUS APPORTER À L’ENTREPRISE ?

Rapportez-vous au poste présenté par votre interlocuteur et indiquez vos expériences réussies semblables à celles qui vous seront confiées dans la nouvelle entreprise.

 

 6. QUELLES SONT VOS PRÉTENTIONS ?

Rappelez les différentes composantes d’une rémunération, montrez que vous êtes respectueux de la grille de rémunérations de chaque entreprise et qu’en conséquence, vous préférez obtenir plus d’informations sur le sujet avant de faire une proposition. Avancez avec prudence mais ne vous bradez pas (lire à ce propos nos conseils p.42 de ce numéro).  

 

7. POURQUOI VOULEZ-VOUS CHANGER D’ENTREPRISE ?

Plutôt que de parler négativement de votre ancienne entreprise, dites que vous recherchez un « plus ». Que c’est un souci d’évolution professionnelle qui vous motive.  

 

8. QUE PENSEZ-VOUS DE VOTRE DERNIER PATRON ?

La question piège par excellence, surtout si vous êtes parti en mauvais termes avec votre ancien patron et qu’il peut en attester. Essayez de tirer un bilan positif de votre dernier poste et de tout ce que cela vous a apporté.  

 

9. AVEZ-VOUS D’AUTRES PROPOSITIONS EN COURS ?

Dites que vous êtes sur d’autres pistes intéressantes mais que le poste proposé correspond tout à fait à ce que vous recherchez. Précisez que vous souhaitez être fixé rapidement pour être libre visà- vis des autres contacts.  

 

10. SAVEZ-VOUS DIRIGER UNE ÉQUIPE ?

Autre question piège. Si vous devez avoir un poste d’encadrement, parlez de vos expériences réussies, de votre engagement personnel, de votre souplesse et de votre capacité à mobiliser vos collaborateurs pour atteindre un objectif.  

 

11. COMMENT VOYEZ-VOUS L’ÉVOLUTION DE NOTRE ENTREPRISE ?

Il est évident que vous avez recueilli le maximum d’informations sur l’entreprise avant de vous rendre à cet entretien ! Montrez que vous y avez réfléchi et que vous croyez en son avenir, ses marchés, sa mutation et ses projets Vous pouvez avancer quelques idées personnelles sur les événements récents de la profession et sur les forces de l’entreprise.  

 

12. QUELS ONT ÉTÉ VOS ÉCHECS ?

Ne soyez pas prétentieux. Etre honnête, transparent, savoir parler de ses échecs est un point positif. Montrez que vous avez su les analyser pour repartir du bon pied.  

 

13. QUELS SONT LES OBSTACLES QUE VOUS AVEZ RENCONTRÉS DANS VOS MISSIONS ?

Indiquez une difficulté objective inhérente à la nature de votre mission et expliquez comment vous l’avez surmontée.  

 

14. POURQUOI AVEZ-VOUS DÛ CHERCHER SI LONGTEMPS ?

Cette question peut vous être posée si vous cherchez déjà depuis plusieurs mois ou plus. Ne vous laissez pas désarçonner. Répondez que vous avez commencé votre recherche activement dès que vous avez analysé le marché, ses besoins, que les postes intéressants sont rares et la concurrence réelle.  

 

15. CONTINUEZ-VOUS À VOUS FORMER ?

Si vous ne suivez pas de cours, de stages ou de formation continue, dites que vous lisez des publications professionnelles régulièrement et que vous effectuez une « veille » sur internet pour vous tenir à jour et indiquez qu’il vous serait facile de reprendre une formation. Entraînez-vous chez vous, avec vos proches ou des collègues qui travaillent dans la même branche que vous. Si besoin, faites appel à un coach en développement personnel ou en prise de parole en public pour améliorer votre aisance relationnelle et vos capacités à vous « vendre » au mieux.

NOTRE KIOSQUE
En ce moment
A lire aussi
RECEVEZ
NOS DERNIERS
ARTICLES EN DIRECT
REJOIGNEZ LA COMMUNAUTE DES ENTREPRENEURS :