Accueil > Recherche d'emploi : les 8 pièges cachés d'un mauvais CV

Recherche d'emploi : les 8 pièges cachés d'un mauvais CV

Entreprendre.fr

Si vous connaissez les rudiments de la rédaction d’un curriculum vitae, êtes-vous au fait de ce qu’il ne faut pas écrire ? Voici donc les 8 points-clés qui ne doivent pas apparaitre sur votre CV.

1. Des fautes de frappe et des erreurs de grammaire

C’est la première des règles ! Même la plus petite faute de frappe, un mot manquant ou la mauvaise forme d’un mot peuvent réduire à néant vos chances. Alors qu’un CV clair et sans fautes ouvre des portes. Utilisez les logiciels de correction orthographique et demandez à quelqu’un qui s’y connaît en orthographe/grammaire de relire votre version finale.

 

2. Vos informations personnelles

Votre âge, votre état matrimonial et, parfois, si vous avez des enfants peuvent jouer en votre défaveur. Si tel est le cas, ne les faites pas apparaître. Si, au contraire, ils peuvent attester de votre stabilité ou de votre sens des responsabilités, vous pouvez les y laisser. En revanche, votre religion, votre orientation sexuelle ou vos opinions politiques sont des éléments qui ne doivent pas figurer sur votre CV.

 

3. Photo ou pas de photo ?

À quelques exceptions près, une photo sur un CV n’est pas obligatoire. Dans certains pays comme aux États-Unis, une photo sur un CV peut être mal perçue car des recruteurs craignent d’être accusés de discrimination fondée sur l’apparence. Et tout comme les informations personnelles, une photo peut vous desservir... ou accrocher le regard du recruteur. À condition que ce soit une photo de visage et un minimum «professionnelle».

 

à lire aussi

 

4. Votre sens de l’humour

Gardez vos beaux mots pour après la période d’essai. L’intelligence verbale et le second degré ne font pas bon ménage sur le papier Ce n’est donc pas le bon moyen pour vous démarquer des autres candidatures.

 

5. L’intégralité de vos emplois et responsabilités

Sauf si vos expériences professionnelles sont assez maigres, il n’est pas nécessaire de lister tous vos emplois (jobs saisonniers, courtes missions...). Le but est de mentionner uniquement ce qui est pertinent, dans la mesure où ces expériences abondent dans le sens de votre candidature. Le principe est le même pour les responsabilités exercées : mentionnez uniquement celles qui s’avèrent pertinentes pour le poste auquel vous postulez. Il est bien plus important de démontrer vos compétences dans la résolution de problèmes que d’avoir une liste exhaustive de vos missions.

 

6. Des mots vides de sens.

Méfiez-vous des mots à la mode ou galvaudés. Le jargon n’ajoute pas sens et peut refroidir les recruteurs. Évitez les termes comme «exploiter les synergies», «être un leader réfléchi» ou «sortir des sentiers battus».

 

7. Les raisons de vos départs précédents

Pour un recruteur, ces informations ne sont jamais attendues sur un CV. En effet, cela porte atteinte au récit de vos points forts et comment vous pouvez les appliquer lors de votre future mission. Si certains veulent savoir pourquoi vous avez quitté un de vos précédents emplois, cette question viendra lors de l’entretien pendant lequel vous aurez tout loisir de vous expliquer.

 

8. Vos prétentions salariales

Il serait présomptueux de mentionner cette information sur votre CV et cela peut présenter un effet pervers : si vos attentes sont au-dessus du budget de l’employeur, vous ne serez même pas convoqué. Si, au contraire, il est trop faible, vous pourriez être payé moins que ce que l’employeur est prêt à offrir. Si l’annonce demande explicitement vos prétentions salariales, donnez une tranche assez large. Vous pouvez aussi préciser que vos exigences dépendront de différents facteurs (horaires, congés et autres avantages).

NOTRE KIOSQUE
En ce moment
A lire aussi
RECEVEZ
NOS DERNIERS
ARTICLES EN DIRECT
REJOIGNEZ LA COMMUNAUTE DES ENTREPRENEURS :