Accueil > Emmanuel Macqueron (VSB Energies Nouvelles) : « Les grands groupes ont un a priori vis-à-vis des PME »

Emmanuel Macqueron (VSB Energies Nouvelles) : « Les grands groupes ont un a priori vis-à-vis des PME »

Entreprendre.fr

Gérant de VSB Énergies Nouvelles, groupe européen producteur d’électricité renouvelable, Emmanuel Macqueron livre son témoignage sur les difficultés rencontrées par les PME et les rapports qu'elles entretiennent avec les grandes entreprises. L'occasion également d'évoquer le cadre réglementaire français.

De la réactivité d’une petite structure

VSB est une petite société dans un secteur de gros, l’énergie. En face, nous avons des sociétés avec beaucoup de capitaux comme EDF ou Engie. On assiste d’ailleurs à un phénomène de concentration au fil des rachats. Le secteur est très capitalistique, car les projets sont chers.

 

Le fait d’être une PME nous permet de nous différencier de la concurrence. En tant que petite structure, notre force repose sur notre réactivité et notre adaptabilité aux besoins des projets et des clients. Chez VSB, le process de décision est simple : c’est moi qui décide. C’est oui ou c’est non, mais cela peut aller très vite. D’ailleurs, si on remporte souvent des projets, on le doit beaucoup à notre taille, et pas seulement en raison de nos tarifs.

 

Les PME allemandes : plus nombreuses et mieux considérées

En France, la situation est compliquée pour les PME. Si l’on compare notre cadre réglementaire, juridique ou fiscal à celui de nos voisins allemands, force est de constater qu’ils bénéficient d'une flexibilité bien plus avantageuse mais aussi d'un tissu de PME plus dense.

 

Dans ce contexte, je comprends que certains entrepreneurs se résignent à deux alternatives : soit se faire « manger » par un gros, soit s'associer à un concurrent. L'autre difficulté repose sur un préjugé. Au sein du monde industriel, il existe un a priori dans le fait de travailler avec une PME. Peut-être est-ce dû au fait que dans l'énergie, les grandes sociétés s’organisent en lobby... En Allemagne, les PME sont plus nombreuses mais surtout plus reconnues.

 

Le plus dur ? Trouver de la main d'œuvre qualifiée

Embaucher coûte cher et le coût du travail est vrai un obstacle. Une PME comme VSB ayant une soixantaine de salariés possède une masse salariale colossale. Je me pose souvent la question : faut-il embaucher ? et si oui, comment ? Au final, chez VSB, nous n'arrêtons pas d'embaucher.

 

Ma philosophie est la suivante : on signe de nouveaux contrats et on s'adapte ensuite. Et s'il faut embaucher, on embauche. On a dépassé le cap des 50 salariés sans problème. En ce moment, nous avons 5-6 embauches en cours en R&D. Le plus dur ? Trouver de la main d'œuvre qualifiée.

 

Les pouvoirs publics favorisent les grands groupes

On entend beaucoup parler des revendications des PME, mais, dans les faits, je ne vois pas énormément de choses évoluer... Les ordonnances relatives au Code du travail me laissent d’ailleurs un sentiment mitigé. Je ne suis pas très enthousiaste. L'image qui me vient à l’esprit est un robinet d'eau tiède...

 

Je sens une dynamique, un élan, mais peu de concret. D'autant qu'en ce qui concerne le cadre réglementaire, les pouvoirs publics favorisent encore trop souvent les grands groupes. Surtout dans le secteur de l'énergie, où règne EDF, le lobby nucléaire…

 

Bien travailler et à un bon prix

Pour faire son trou, une PME doit trouver du personnel qualifié, faire preuve de réactivité et faire ses preuves. Faisons confiance au temps et au bouche-à-oreille. Si l'entreprise respecte ses engagements, sait s'adapter et mettre son savoir-faire au service du client, son futur sera assuré.

 

L'exemple de VSB est significatif : on s'est créé notre place petit à petit dans le secteur des énergies renouvelables en raison de la qualité de notre travail et de notre expertise technique. Le fait que des fonds d'investissement allemands viennent me voir pour construire des parcs éoliens est la preuve de notre savoir-faire.

 

Un cadre réglementaire qui s'est rigidifié

Concernant l'implantation des centrales éoliennes, il y a eu une réelle évolution de la réglementation, qui est désormais beaucoup moins souple. De nombreux territoires se sont fermés, le cadre réglementaire s'est rigidifié. Installer des centrales au sol est devenu un casse-tête. Sans parler du système d'appel d'offres pour obtenir un tarif...

 

 

 

VSB Energies Nouvelles en bref

 

Secteur : énergie

Date de création : 2001

CA 2016 : 20 M€

Salariés : 58

Siège : Nîmes (Gard)

NOTRE KIOSQUE
En ce moment
A lire aussi
RECEVEZ
NOS DERNIERS
ARTICLES EN DIRECT
REJOIGNEZ LA COMMUNAUTE DES ENTREPRENEURS :