Accueil > Moto électrique : comment Electric Motion veut doubler les grands constructeurs

Moto électrique : comment Electric Motion veut doubler les grands constructeurs

Entreprendre.fr

Fer de lance de la moto électrique, la PME française nourrit d'énormes ambitions avec sa dernière trouvaille : l'Etrek, une moto propre et silencieuse équivalente à un 125cm3. Fabriquée à Castries dans l'usine d'Electric Motion (1,5 M€ de CA en 2016) et homologuée en juin, ce modèle a une raison d'être : permettre à la marque tricolore dirigée par Philippe Aresten de prendre de vitesse les constructeurs internationaux.

Alors qu'Honda et Vespa ont prévu de commercialiser un modèle de scooter dans le courant de l'année prochaine, Suzuki, Yamaha ou Kawasaki sont totalement absents du marché. « Il y a des places à prendre », prévient Philippe Aresten. Malgré un prix élevé (7700 euros, bonus écologue compris), Electric Motion vise le grand public et les clients institutionnels, qui accaparent aujourd'hui la majeure partie des ventes du secteur. L'entreprise héraultaise qui espère lever entre 600 000 et 750 000 euros d'ici la fin de l'année se rêve déjà en géant de la mobilité électrique.

NOTRE KIOSQUE
En ce moment
A lire aussi
RECEVEZ
NOS DERNIERS
ARTICLES EN DIRECT
REJOIGNEZ LA COMMUNAUTE DES ENTREPRENEURS :