Accueil > E-reputation : comment se refaire une virginité sur le web ?

E-reputation : comment se refaire une virginité sur le web ?

Entreprendre.fr

Le droit à l’oubli, adopté e 13 mai 2014 par la Cour de Justice Européenne, découle du droit au respect de sa vie privée. Néanmoins, sa définition et ses contours restent encore flous en particulier avec les nouvelles technologies qui ne cessent de se développer et peuvent nuire à l’image d’individus ou de sociétés. Alors comment protéger son e-réputation ou se refaire une virginité sur le web ?

Aujourd’hui, Internet permet à toute personne connectée de mettre en ligne des données informationnelles, et qui seront donc accessibles à tous et au niveau mondial, depuis n’importe quel ordinateur. Ce contenu sera alors diffusé sur des sites variés et sur des périodes très étendues. Des informations que l’on croyait perdues peuvent ainsi resurgir. De cela découle l’émergence d’une nouvelle tendance depuis 2012, l’« e-reputation ». Les gens veulent reprendre le contrôle de leur image au point que des sociétés de cyber nettoyage se sont développées. Le droit à l’oubli est donc devenu aujourd’hui un véritable commerce en vogue.

 

à lire aussi

 

Des dangers de se faire Googliser
Notre époque a inventé un barbarisme : « googliser », action de taper le nom d’une marque ou d’une personne sur Google, afin de consulter les différents résultats de recherche la concernant. Que vous soyez une entreprise ou un individu, vous êtes « googlisé » par un grand nombre de personnes : l’ensemble des résultats de recherche à votre sujet influencera leur perception à votre égard. Votre page Google représente ainsi un vecteur essentiel de votre e-réputation. Non maîtrisée, cette page Google affichera des informations sur lesquelles vous n’aurez pas la main, pouvant parfois porter préjudice à votre image.  

 

Un enjeu crucial pour les entreprises et leurs dirigeants

Pour les entreprises, une mauvaise e-réputation peut avoir des conséquences multiples : perte de chiffre d’affaires, impact sur l’image de marque ou sur la marque employeur, perte de confiance des salariés, des partenaires ou des investisseurs. En termes d’e-réputation, les dirigeants sont exposés à la fois à titre professionnel et personnel.

 

Des sociétés se sont donc créées pour protéger l’e-réputation des dirigeants, des entreprises et des particuliers. L’une d’elles, Réputation VIP, dirigée par Bertrand Girin, est partie d’un constat simple. Dans la vie réelle, quand vous vous présentez ou présentez votre entreprise, vous avez la liberté de choisir l’ordre des informations que vous communiquez. Sur internet, ce sont les algorithmes des moteurs de recherche qui décident dans quel ordre vont apparaître les informations qui vous concernent. Vous n’avez pas le choix !  

 

Reprendre la maîtrise de son e-réputation

C’est la raison pour laquelle, Réputation VIP a créé « la Forteresse Digitale™ » une offre innovante permettant à ses clients de reprendre la maîtrise de leur e-réputation. En lui confiant la gestion de leur e-réputation, les clients de cette agence sont accompagnés pour construire et protéger leur image sur internet. Ils peuvent choisir quelles informations mettre en avant sur leur page Google, bénéficier d’une surveillance quotidienne et être accompagnés dans la durée pour que leur e-réputation ne soit plus une crainte, mais un réel atout pour leur image de marque. Les problématiques d’e-réputation concernant à la fois les personnes physiques et les marques, Reputation VIP compte parmi ses clients des dirigeants, personnalités, des particuliers ainsi que des PME et grands groupes.

 

à lire aussi

 

 > Si vous êtes un dirigeant. En tant que dirigeant ou personnalité, de nombreux clients, partenaires et investisseurs recherchent des informations à votre sujet dans Google. Grâce à ces solutions dédiées, vous pouvez construire et protéger votre image sur internet dans la durée.

 

> Si vous êtes une entreprise. La gestion de l’image de votre entreprise dans Google fait aujourd’hui partie des leviers de communication et de marketing. Grâce à ces solutions pour entreprises, vous pouvez améliorer l’e-réputation de votre société afin de fidéliser votre clientèle et vos partenaires d’affaires.

 

> Si vous êtes un particulier. 86% des internautes googlisent d’autres personnes. Gérer son e-réputation, c’est comprendre et agir sur l’image donnée aux personnes qui enquêtent sur vous avec des moteurs de recherche.  

 

Une étude qui en dit long

 Avec plus de 21 000 inscriptions en moins de 3 mois sur Forget.me, Réputation VIP a pu définir par une étude la typologie des sites Internet concernés par le Droit à l’oubli. On remarque que la presse est très peu concernée par les demandes de Droit à l’oubli, en effet cette catégorie représente seulement 3,6% des demandes. Tout comme Wikipédia, concerné par 0,2% des demandes. Les demandes se concentrent sur d’autres types de site.

 

1/4 des demandes concerne les réseaux sociaux et les blogs

Ce qui s’explique souvent par une mauvaise connaissance des réglages de confidentialité, des publications qu’on regrette ou encore de la diffamation entre personnes privées. Les annuaires représentent tout de même plus de 14% des demandes. Il s’agit des personnes qui ne souhaitent pas voir des informations privées, telles que leur adresse ou leur numéro de téléphone, publiées sur Internet.

 

Selon Bertrand Girin, président de Reputation VIP : « La plupart des gens ne veulent pas que l’information soit complètement supprimée, ce qui les dérange c’est qu’elle soit en première page [...] il serait intéressant d’avoir la position moyenne des URLs quand les gens font la demande sur leur nom et leur prénom ». Grâce à cette étude, on peut remarquer que les 3/4 des URLs concernées par une demande de désindexation se trouvent sur les 3 premières pages Google des résultats de recherche.

NOTRE KIOSQUE
En ce moment
A lire aussi
RECEVEZ
NOS DERNIERS
ARTICLES EN DIRECT
REJOIGNEZ LA COMMUNAUTE DES ENTREPRENEURS :