Accueil > Ces PME qui réussissent en ouvrant des boutiques à l'étranger

Ces PME qui réussissent en ouvrant des boutiques à l'étranger

Entreprendre.fr

Pour réussir à l’export, disposer d’un bon produit ne suffit pas. Il faut aussi savoir le vendre !

Déjà présente dans plusieurs pays européens comme l’Allemagne, la Belgique et l’Espagne, l’enseigne de Balaruc-les-Bains, dans l’Hérault, s’exporte également dans des contrées lointaines, comptant des implantations au Moyen-Orient, dans les Émirats, au Kazakhstan ou encore au Canada et à New York.

 

à lire aussi

 

Le savoir-faire de La Cure Gourmande dans la confection de biscuits, confiseries et autres chocolats séduit ainsi tous les continents. Après les ouvertures à Séoul (Corée du Sud) en septembre 2015, l’enseigne  prépare de nouvelles implantations à Singapour, en Indonésie et au Japon. Et pourtant, l’entreprise créée en 1989 par Christian Berlan n’est pas une multinationale mais bien une PME avec ses 24 M€ de CA.

 

Comme elle, de plus en plus d’entrepreneurs capitalisent sur leur marque et/ou leur savoir-faire tricolore pour ouvrir des boutiques à l’étranger. Une stratégie gagnante !

 

Savoir s’adapter

Si, à l’heure du tout numérique, les PME françaises accusent toujours du retard (1/3 des sites des entreprises exportatrices ne disposent d’aucune version étrangère et 14% ne possèdent même pas de vitrine Web), beaucoup en revanche ont compris que, pour réussir en dehors des frontières de l’Hexagone, elles devaient miser sur leur savoir-faire typiquement tricolore ou adapter leurs produits destinés à l’export.

 

Ainsi, près de 1 PME sur 2 joue parfaitement le jeu de l’international, modifiant le marquage, l’étiquetage, voire le produit lui-même pour répondre aux exigences des marchés étrangers. Garnier Thiebaut (19 M€, 12 boutiques en propre, une présence dans 85 pays), spécialiste du linge de maison depuis 1833 installée à Gerardmer dans les Vosges, a ainsi abandonné une production de masse banalisée destinée aux hôtels pour fabriquer des petites séries créatives conçues spécialement pour chaque pays.

 

Avec ses collections annuelles, elle a fait de chacun de ses produits des articles de mode dans de nombreux pays.

 

L’Europe, mais pas que

Alors que l’Europe reste en tête des destinations privilégiées pour exporter et s’implanter, notamment en Belgique et en Allemagne, les PME misent de plus en plus sur des pays plus lointains (plus de 120 pays cités), avec cependant une différenciation par secteur.

 

Ainsi, les entreprises agroalimentaires exportent davantage en Europe et l’Asie du Sud-Est, alors que celles du biotech s’installent dans les pays du Maghreb, aux États-Unis et au Japon. Et pour 1 PME sur 2, tout secteur confondu, s’implanter durablement grâce à des points de vente en Chine, en Corée et en Amérique (Nord et Sud) est l’objectif à atteindre dans les mois qui viennent.

NOTRE KIOSQUE
En ce moment
A lire aussi
RECEVEZ
NOS DERNIERS
ARTICLES EN DIRECT
REJOIGNEZ LA COMMUNAUTE DES ENTREPRENEURS :