Accueil > Aurélie Taquillain : « L’Artisanat est le moteur de l’économie française »

Aurélie Taquillain : « L'Artisanat est le moteur de l'économie française »

Par Aurélie Taquillain, adjointe au maire de Courbevoie, conseillère départementale des Hauts-de-Seine en charge du Tourisme

Adjointe au maire de Courbevoie, Aurélie Taquillain lance un plaidoyer en faveur de l'artisanat. « L’Artisanat est le moteur de l’économie française, explique la conseillère départementale en charge du Tourisme, c’est la première entreprise de notre pays. »

L’Artisanat est présent dans tous les domaines : alimentation, bâtiment, production et services, 250 métiers en tout. Il représente 1,3 millions d’entreprises en France avec 3,1 millions d’actifs et 300 milliards d’euros de chiffre d’affaires. L’Artisanat est un savoir-faire unique, un gage de qualité à travers le monde entier, un art de vivre que l’on nous envie. L’Artisanat s’exporte et représente 30 % de nos exportations.

 

Alors que la France possède un savoir-faire reconnu, nous avons délaissé depuis des décennies notre Artisanat. Au lieu d’essayer de concurrencer sur les marchés internationaux,des pays émergents qui n’ont pas les mêmes salaires et les mêmes charges salariales, nous n’avons pas su mettre en avant l’excellence de nos ouvriers et leur capacité de réalisation.

 

Tout le monde est responsable, nous citoyens français et les différents gouvernements qui ont placé les artisans dans des sous castes sans aucune aide financière.

 

La France ne peut pas être qu’un pays d’avocats et de médecins

 

Nous sommes responsables également en tant que parents car nous avons dénigré ces métiers auprès de nos enfants. La France ne peut pas être qu’un pays d’avocats et de médecins, nous aurons toujours besoin de pâtissiers, de boulangers, de charcutiers, de plombiers, de menuisiers.

 

La transmission ne s’est pas faite. Combien d’artisans partis à la retraite n’ont pas trouvé de successeurs et par obligation ont fermé leurs affaires ? Combien d’emplois sacrifiés et perdus ?

 

Création d’un Label « Artisan du tourisme » dans le but de promouvoir l’Artisanat auprès de la clientèle touristique

 

Le département des Hauts-de-Seine dispose d’un artisanat de qualité référencé par la chambre des Métiers et de l’Artisanat des Hauts de Seine.

 

Forte de ce constat, fille de commerçant, j’ai initié en tant que conseillère départementale déléguée au tourisme avec le soutien de Patrick Devedjian, président du Conseil Départemental des Hauts de Seine et de Daniel Goupillat, président de la chambre des Métiers et de l’Artisanat des Hauts de Seine la création d’un Label « Artisan du tourisme » dans le but de promouvoir l’Artisanat alto-séquanais auprès de la clientèle touristique.

 

À travers ce dispositif, trois objectifs principaux sont visés : mettre en lumière les atouts des artisans de proximité, séduire la clientèle touristique locale et internationale et faire découvrir les Hauts-de-Seine grâce au savoir-faire et au « savoir-recevoir » de ses entreprises artisanales. Outre l’aspect patrimonial de la découverte des métiers, l’Artisanat offre des produits singuliers et authentiques qui participent à la diversité et l’originalité de la visite touristique. Ces produits se trouvent non seulement dans les secteurs des Métiers d’Art et de la Création, mais également dans les Métiers de Bouche.

 

De fait, les Métiers de Bouche viennent compléter le panorama des entreprises à fort potentiel touristique. La dégustation des produits artisanaux de qualité est une activité appréciée par la clientèle locale, nationale et étrangère. 39 artisans ont été labellisés cette première année par le comité de sélection « Artisan du Tourisme ».

 

Favoriser l’implantation de centres d’artisanat

 

Courbevoie, ville dont je suis élue, a toutes les raisons d’être fière de son Artisanat. Deux artisans font partie des lauréats : Virginie Nomine, chapelière (Mademoiselle V), crée et fabrique des chapeaux et accessoires, puis également Fabrice Capezzone, boulanger (Boulangerie Capezonne) qui a créé la pâtisserie courbevoisienne, le Courbevoisien. Une soirée de lancement et de remise officielle des labels aux artisans a eu lieu jeudi 8 novembre à Sèvres, à la Cité de la Céramique.

 

L’Artisanat doit être remis à l’honneur, nous devons aider les créateurs à se développer et prendre de nouvelles parts de marché. La cité des Métiers d’Art et du Design prévue pour 2020 à Sèvres accompagnera ces métiers. Notre attractivité touristique est liée aussi à leur présence dans tous les secteurs d’activité.

 

Il serait intéressant que chaque ville des Hauts de Seine prenne la mesure de ce défi et favorise l’implantation de centres d’artisanat.

 

 

Aurélie Taquillain

Conseillère départementale des Hauts-de-Seine en charge du Tourisme, adjointe au maire de Courbevoie, Aurélie Taquillain, née en 1983, est élue dans les Hauts-de-Seine depuis 2011, actuellement adjointe déléguée à la Famille, Petite Enfance et Vie Associative. Elle poursuit également une carrière dans le secteur public en charge des grands projets dans une collectivité locale, après avoir travaillé dans le secteur privé dans un groupe gazier.

Aurélie Taquillain a commencé sa carrière dans le secteur public ou elle a évolué durant 10 ans en tant que conseillère au cabinet de Luc Chatel, Ministre de l'Industrie et de l'Education nationale, d'Eric Woerth, Ministre du Travail et de la Fonction publique, et de Patrick Ollier, Ministre chargé des Relations avec le Parlement auprès du Premier Ministre.

NOTRE KIOSQUE
En ce moment
A lire aussi
RECEVEZ
NOS DERNIERS
ARTICLES EN DIRECT
REJOIGNEZ LA COMMUNAUTE DES ENTREPRENEURS :